Il y a six ans, nos co-fondateurs Wietse Van Ransbeeck et Aline Muylaert lançaient CitizenLab.

Ils étaient tout juste diplômés et très motivés pour s’impliquer dans leur collectivité locale, qui rencontrait les mêmes difficultés que les autres : manque de clarté des processus, délais interminables et bureaucratie, absence de suivi et de partage d’information sur le long terme… 

Ils croyaient fermement au potentiel naissant des Civic Tech et au pouvoir des outils numériques pour donner les moyens aux collectivités et aux citoyens de co-construire leurs villes et leurs villages. Ils ont donc lancé CitizenLab pour faire entrer nos institutions démocratiques dans le 21e siècle.

Depuis sa création, CitizenLab a travaillé avec plus de 300 collectivités et organisations locales, dans 18 pays différents. Et cela nous a beaucoup appris ! Par exemple, que la participation citoyenne n’est pas nécessairement compliquée à mettre en place, et qu’elle doit être accessible à toutes les collectivités et organisations locales. Tout ce qu’il faut, c’est une stratégie participation citoyenne adéquate. Voyons maintenant ce que cela implique concrètement.

1. Un objectif clair

La participation citoyenne n’est pas forcément compliquée, mais elle doit être intentionnelle. Ne sous-estimez jamais le pouvoir d’un objectif clair. S’aligner sur le « pourquoi » dès le départ peut vous aider à susciter l’adhésion en interne et au sein de votre collectivité, à respecter votre calendrier et à ajuster votre stratégie si nécessaire.

Pour aller plus loin ? Consultez notre guide d’introduction à la participation citoyenne en ligne, pour vous donner les clés de la réussite, de l’idée à la mise en oeuvre.

2. Une organisation interne fluide

Souvent, nous sommes tellement concentrés sur la consultation des citoyens que nous oublions de convaincre nos équipes internes. Vous devrez peut-être également obtenir l’adhésion de votre maire ou impliquer d’autres services dans le processus. Ils devront comprendre comment vous souhaitez qu’ils participent, qui dirige et soutient les projets, et comment ils peuvent lancer leurs propres projets. La participation citoyenne est un travail d’équipe, et l’organisation interne a une influence considérable sur vos chances de réussite. 

Pour aller plus loin ? Consultez notre guide de l’organisation interne, pour relever le défi d’une gestion de projet efficace et fluide.

3. Une approche inclusive

Si vous cherchez à faire participer votre communauté de citoyens, il est essentiel de mettre en place un projet inclusif qui représente sa diversité. Toutes les voix doivent avoir la même importance, et des efforts particuliers doivent être faits pour donner du coffre à ceux qui ne sont généralement pas entendus. Ce n’est qu’en impliquant différents groupes au sein de votre collectivité que vous pourrez proposer des solutions et des politiques qui profiteront réellement à tous.

Pour aller plus loin ? Découvrez comment mettre en place un projet de participation citoyenne inclusif, accessible à tous et reflétant une large diversité de points de vue. 

4. Une communication claire et régulière

Il est essentiel de communiquer activement pour impliquer les citoyens. Il faut s’assurer que tous entendent parler de votre projet et disposent des informations nécessaires pour participer. Une stratégie de communication solide vous aidera à atteindre votre ou vos publics cibles, à identifier les bons canaux de communication et à adapter vos messages en conséquence. En faisant participer les citoyens à votre projet, ils se sentiront plus engagés. 

Pour aller plus loin ? Lisez notre guide sur la mise en place d’une stratégie de communication, pour vous assurer que votre projet de participation est vu, entendu et apprécié par un maximum de personnes.

5. De l’action, s’il vous plait !

L’objectif principal de la participation citoyenne n’est pas seulement d’écouter ce que les citoyens ont à dire, c’est aussi d’utiliser ces contributions comme catalyseur d’un changement positif. Une fois que vous avez recueilli et traité les idées et opinions de vos administrés, il est essentiel de passer des paroles aux actes, d’établir un plan d’action concret et de mesurer l’impact de vos projets.

Pour aller plus loin ? Lisez notre article sur comment mesurer de l’impact de votre projet de participation citoyenne, pour que vos efforts comptent vraiment.

6. De la continuité dans le processus

Une fois que vous avez lancé un premier projet de participation citoyenne, pourquoi vous arrêter en si bon chemin ? La mise en place de cycles de participation, plutôt que de projets ponctuels, est un bon moyen de maintenir l’implication et la réceptivité des citoyens. En outre, cela montre aux habitants et à toutes les parties prenantes concernées que vous voulez vraiment les impliquer. Ainsi, ils seront plus motivés pour participer à de futurs projets.

Pour aller plus loin ? Lisez notre article sur comment conclure un projet et bien communiquer ses résultats, pour vous assurer de maintenir la confiance des citoyens et leur engagement sur le long terme.

En mettant en place ces 6 étapes, vous avez toutes les clés pour une participation citoyenne réussie. Prêts à vous lancer ?