La participation citoyenne est l’objet de toute une série de spéculations quant à ce qu’elle implique pour les gouvernements. Cet article investigue les plus populaires d’entre elles et met en exergue les différences entre participations citoyennes en ligne et hors ligne.

1. « La participation citoyenne est coûteuse. »

Shocked GIF – Find & Share on GIPHY

Discover & Share this Shocked GIF with everyone you know. GIPHY is how you search, share, discover, and create GIFs.

Les pouvoirs publics en général considèrent que la participation citoyenne représente un coût additionnel important pour leur budget et sont donc réticents à s’engager dans cette voie. De fait, les processus de participation citoyenne hors ligne utilisés à l’heure actuelle (boîtes à idées, réunions de comités de quartier,…) sont longs et nécessitent des moyens humains importants pour être mis en place.

Cela étant, il existe aujourd’hui une large gamme d’outils digitaux (plateformes d’engagement civique, sondages en ligne,…) qui permettent aux gouvernements de récolter les contributions de leurs citoyens à moindre coût. En effet, l’automatisation et l’accès immédiat à un public très large facilités par l’utilisation d’internet diminuent considérablement le temps et la main d’oeuvre nécessaires pour accumuler et analyser les idées des citoyens.

2. « La participation citoyenne implique toujours les mêmes personnes. »

town meeting

La participation citoyenne est-elle le privilège exclusif de certaines personnes ou de certains groupes? La réponse à cette question est encore trop souvent “oui”. En effet, la majorité des participants aux conseils municipaux ou aux réunions de comités de quartier sont des personnes plus âgées. Cette sous-représentation de la jeunesse est naturellement contradictoire avec l’idéal démocratique inextricablement porté par la participation citoyenne. Les villes doivent donc trouver d’autres moyens pour rentrer en contact avec leurs jeunes citoyens.

Les nouvelles options offertes par l’ère digitale ont l’avantage de pouvoir impliquer plus facilement les jeunes actifs puisque celles-ci limitent considérablement l’investissement en temps nécessaire pour interagir avec les pouvoirs publics. Par exemple, les plateformes d’engagement civique sont une excellente moyen pour les équipes dirigeantes de faire contribuer les plus jeunes groupes d’âge.

3. « La participation citoyenne oblige les pouvoirs publics à mettre en place les idées des citoyens. »

crowd participation

Certains élus ou fonctionnaires pensent que davantage de participation citoyenne en ligne risque d’exercer une pression considérable sur les équipes dirigeantes et de les contraindre à satisfaire toutes les exigences de leurs citoyens. Notre expérience en la matière nous montre qu’il est simplement nécessaire d’être extrêmement transparent sur les tenants et les aboutissants de la participation citoyenne. Il est important pour les autorités d’expliquer que celle-ci est une possibilité d’enrichir leurs processus décisionnels en y intégrant les contributions des citoyens mais n’a pas de valeur contraignante en matière de mise en place.

Finalement la participation citoyenne est un véritable win-win: d’une part les villes prennent de meilleures décisions grâce aux contributions de leurs citoyens et d’autre part les citoyens ont la possibilité de participer activement à la gestion de leur ville.

4. « Les initiatives de participation citoyenne ne récoltent que des plaintes. »

citizen complaints

L’idée que les démarches de participation citoyenne sont majoritairement utilisées pour communiquer des doléances est une autre préconception populaire.

Cette croyance est en contradiction totale avec notre expérience. De fait, nous observons que la plupart des gens adoptent une attitude très constructive lorsqu’ils décident de s’engager pour leurs villes. Ceux-ci proposent leurs meilleures solutions pour améliorer la qualité de vie non seulement dans leur quartier mais aussi au niveau de toute l’agglomération. Pour les villes, les initiatives de participation citoyenne permettent d’inclure le citoyen tout le long du processus décisionnel réduisant par conséquent le nombre de plaintes reçues ex post.

5. « Citizen participation requires a large or highly skilled workforce to be implemented and managed. »

government efficiency

La traditionnelle participation citoyenne hors ligne ou physique nécessite typiquement un personnel relativement important pour être organisée. Ce n’est pas forcément le cas pour la participation citoyenne en ligne.

Les plateformes de participation en ligne permettent aux gouvernements d’utiliser pleinement l’intelligence collective de la population de façon rapide et peu coûteuse. Ce type de logiciel combine et analyse automatiquement les contributions des citoyens sans que ses utilisateurs n’aient besoin de connaissances techniques.

Développez l’engagement civique dans votre ville.

Les villes qui souhaitent devenir plus “smart” devraient adopter la participation citoyenne en ligne. Celle-ci est un moyen peu coûteux et accessible de créer de la valeur pour le secteur public en faisant un usage intelligent de l’expertise des citoyens. Elle a aussi le mérite de renforcer la légitimité des gouvernements en rendant les processus décisionnels plus transparents, collaboratifs et démocratiques.

Essayez et expérimentez la participation citoyenne dans votre ville, découvrez ce qui fonctionne bien et moins bien. Si vous cherchez toujours une solution pour développer l’engagement civique en ligne, nous serions ravis de vous y aider.

There are currently no comments.