Avocate de formation, technicienne par inclinaison : c’est ainsi que TED décrit la professeure Beth Simone Noveck.

Comme le suggère cette appellation, Beth Noveck a de multiples facettes et de multiples talents. Directrice du Governance Lab (The GovLab), professeure de technologie, culture et société à la Tandon School of Engineering de l’Université de New York et présidente du conseil d’administration de CitizenLab, elle est difficilement difficile à étiquetter.

Photo : the GovLab

Elle a été à la Maison Blanche en tant que première directrice adjointe de la technologie sous le président Obama et a écrit pas trois livres sur la technologie et la gouvernance (le quatrième est en chemin). Elle figure également sur de nombreuses listes prestigieuses, telles que la liste Apolitical des 100 Personnes les plus influentes dans le monde de la GovTech en 2018 et en 2019. Dans son travail, Mme Noveck se concentre principalement sur l’intersection de la technologie et de la gouvernance et sur les relations entre les citoyens et leurs gouvernements.

« Compte tenu de la crise sans précédent à laquelle sont confrontés les gouvernements, nous avons besoin d’outils pour exploiter l’intelligence collective et faire émerger des solutions innovantes à l’échelle locale. Ces solutions peuvent également aider les gouvernements locaux à surmonter la baisse de confiance que nous avons constatée ces dernières années ».

Beth Noveck

Transformer l’action publique avec le GovLab

En 2012, Beth Noveck a co-fondé le GovLab, un centre de recherche-action qui vise à « améliorer la vie des gens en changeant notre façon de gouverner« . Le GovLab a pour but de renforcer les institutions et de les inciter à « travailler de manière plus ouverte, plus collaborative, plus efficace et plus légitime pour prendre de meilleures décisions et résoudre les problèmes publics« . Les travaux se concentrent sur l’ouverture des données, les nouveaux développements technologiques et scientifiques, et l’optimisation des équipes gouvernementales.

« Pensez-y : Quelle autre entreprise connaissez-vous, quel autre secteur de l’économie, et surtout un secteur aussi important que le secteur public, ne cherche pas à réinventer régulièrement son modèle d’entreprise ?« , demande Mme Noveck dans son TED Talk (voir ci-dessous). « Bien sûr, nous investissons beaucoup dans l’innovation. Nous investissons dans le haut débit, l’enseignement scientifique et les bourses d’études, mais nous investissons beaucoup trop peu dans la réinvention et la refonte des institutions dont nous disposons« .

La conférence TED de Beth Noveck

Au sein du GovLab, Noveck travaille à la mise en place de programmes de meilleure gouvernance en se concentrant, entre autres, sur l’engagement public et la législation (via des initiatives comme CrowdLaw) et la co-création entre les villes et les citoyens (via le programme City Challenges). Elle encadre également les « entrepreneurs publics« , des entrepreneurs d’intérêt général dont les idées peuvent bénéficier au bien commun.

Travailler main dans la main avec les gouvernements

Lorsqu’il s’agit d’innovation technologique au sein du gouvernement, Beth Noveck n’hésite pas à se retrousser les manches. Elle développe depuis longtemps des technologies civiques, notamment une plateforme de participation citoyenne appelée Unchat en 1999.

En 2009, sous le gouvernement Obama, elle est devenue la (première !) directrice adjointe de la technologie et directrice de l’initiative de la Maison Blanche pour l’open government. À son arrivée, « la Maison Blanche était tout sauf ouverte. Des rideaux de protection contre les explosions couvraient mes fenêtres. Nous faisions tourner Windows 2000. Les médias sociaux étaient bloqués au niveau du pare-feu. Nous n’avions pas de blog, encore moins de compte Twitter« .

En tant que chef de l’Open Government, Noveck avait une mission : « prendre les valeurs et les pratiques de transparence, de participation et de collaboration, et les inculquer dans notre façon de travailler, pour ouvrir le gouvernement, pour travailler avec les gens. »

Depuis son passage à la Maison Blanche, Beth poursuit son travail de conseil auprès des dirigeants mondiaux. En 2018, la chancelière allemande Angela Merkel l’a nommée à son Conseil du numérique. Le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a également nommé Mme Noveck comme première directrice de l’innovation de l’État, et le Premier ministre britannique, David Cameron, l’a choisie comme conseillère principale sur les thèmes d’open government. L’expérience et l’expertise de Noveck en matière de gouvernement ouvert, de données ouvertes et d’innovation institutionnelle s’est mise au service des administrations locales et nationales.

Les travaux de Beth Noveck sur les dépendances entre technologie et gouvernance et sur l’intelligence collective sont essentiels pour imaginer les gouvernements de demain. Pour cette raison et bien d’autres encore, nous sommes honorés de l’accueillir au conseil d’administration de CitizenLab !

There are currently no comments.