2019 a bien commencé pour CitizenLab. Depuis janvier nous avons lancé notre 100ème plateforme et accueilli plus de 10 000 nouveaux utilisateurs, franchissant ainsi deux étapes majeures. Les citoyens sont de plus en plus nombreux à prendre la parole sur les défis sociétaux les plus pressants de l’Europe par le biais de notre plate-forme nouvellement remaniée. Les contributions recueillies vont du débat national dans les municipalités françaises aux initiatives climatiques européennes, en passant par de nombreux projets locaux sur la planification stratégique, la mobilité, ou l’urbanisme.

Cependant, ce n’est que le début : dans les mois à venir, nous nous allons nous concentrer sur la façon d’accroître notre impact dans le domaine de la civic tech. Nous avons donc décidé de partager avec vous nos défis et nos objectifs pour l’année à venir.

Notre théorie du changement

Depuis le début de l’année, nous avons passé beaucoup de temps à réfléchir à là où nous voudrions être à la fin de 2019, notamment en ce qui concerne l’impact social que nous générons. La question clé a été la suivante : comment mesurer l’impact de notre plate-forme de civic tech ?

Après avoir lu la littérature académique, eu de nombreuses discussions avec des politologues et des experts en civic tech, et eu de nombreux échanges avec des fonctionnaires et des figures politiques locales, nous avons conclu qu’il y a deux axes clés sur lesquels fonder notre mesure d’impact : la légitimité, et l’efficacité des décisions publiques.

Avec l’aide des Objectifs de Développement Durable (ODD), nous avons commencé à cartographier notre modèle de Théorie du Changement. Ce travail nous aide nous assurer que notre plateforme soit bien alignée avec le coeur de notre mission, à savoir  » Assurer une prise de décision réceptive, inclusive, participative et représentative à tous les niveaux « .

Ci-dessous se trouve la Théorie du changement de CitizenLab, qui est le cadre que nous utilisons pour mesurer notre impact.

Cette année, nous nous concentrerons sur les deux résultats clés suivants:

Premier résultat : légitimité accrue de la prise de décision

Notre ambition : atteindre 5% de participation parmi les citoyens de chaque ville ou commune utilisant la plateforme.

Aujourd’hui, 83 % des citoyens estiment que leur administration locale ne répond pas à leurs besoins. Cependant, 55 % des citoyens déclarent être prêts à participer plus souvent et à faire entendre leur voix (source : Youthful Cities). Comment se creuse cet écart?

CitizenLab vise à apporter une solution à ce problème de déficit démocratique. Nous croyons que la civic tech peut aider à combler le fossé entre les citoyens et les décideurs politiques en rendant la participation possible à tous.

Pour que les citoyens tiennent leurs gouvernements de plus en plus responsables, d’une part, et pour que les gouvernements deviennent plus réceptifs à leurs citoyens, d’autre part, il est nécessaire qu’une partie suffisamment importante de la population fasse entendre sa voix.

Afin de rendre cela possible, nous voulons aider les villes et les municipalités à installer leur agora en ligne: un espace dans lequel des opinions et des points de vue divers sont transformés en un riche débat public qui améliore la légitimité des résultats politiques. Pour ce faire, nous pensons que les citoyens devraient avoir leur mot à dire tout au long du processus d’élaboration des politiques, de l’établissement de l’ordre du jour au conseil à des actions concrètes dans leur quartier.

Notre ambition pour 2019 est d’avoir plus de 5% de la population municipale inscrite sur chaque plateforme CitizenLab. Il s’agira du nombre de citoyens participant activement, alors que nous nous attendons à ce que la portée totale soit au moins quadruple. L’ambition de 5 % concilie l’état actuel des choses et les objectifs que nous devons atteindre pour avoir un impact significatif sur le résultat susmentionné, à savoir une légitimité accrue des décisions publiques.

Second résultat : une plus grande efficacité dans la participation citoyenne

Notre ambition : s’assurer que les villes ou communes fassent un retour à au moins 75 % des commentaires postés par les citoyens dans les trois mois suivant publication.

Pour que la démocratie participative soit véritablement ancrée dans le mode de fonctionnement des collectivités locales, il faut rendre plus efficaces les processus organisationnels qui la sous-tendent. Nous avons appris en travaillant avec plus de 100 collectivités locales qu’aujourd’hui, le principal obstacle à l’ouverture du processus de gouvernance au public est bien souvent le manque de ressources.

Des tâches très chronophages telles que le traitement des contributions citoyennes peuvent être facilitées par les technologies modernes afin d’aider les fonctionnaires à gagner un temps précieux. L’analyse de texte peut aider à regrouper et à résumer les idées pour l’administration, détecter les commentaires sensibles des citoyens afin de faciliter la modération, et envoyer les commentaires aux bons services pour faciliter la collaboration à travers les départements.

Grâce au temps libéré par la numérisation et l’automatisation, notre ambition est que les citoyens reçoivent plus rapidement des retours sur leurs idées. CitizenLab vise à ce que 75 % des commentaires des citoyens sur ses plateformes reçoivent des retours de leur ville ou municipalité dans les trois mois suivant le partage de ces commentaires.

Quoi de neuf en 2019 ?

Nous avons aligné notre feuille de route pour 2019 à nos deux priorités. Notre objectif est de fournir un outil optimal capable d’accroître à la fois la légitimité et l’efficacité des décisions publiques.

Légitimité : accroître la participation des citoyens

En 2019, CitizenLab passera de ce qui était au départ un outil pratique à une véritable agora de la démocratie numérique. Nous voulons pouvoir accueillir tous les types de débats publics sur tous les sujets politiques, qu’ils soient lancés par les citoyens ou par le gouvernement lui-même.

Il nous semble également important d’instaurer un dialogue qui aille dans les deux sens, en mettant l’accent non seulement sur la participation des citoyens à la politique, mais également en informant le public sur les politiques de l’administration locale.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie pour la plate-forme ? Voici une liste de quelques-unes des nouvelles fonctionnalités auxquelles vous pouvez vous attendre pour 2019 :

  • Initiatives citoyennes : En plus des projets lancés aujourd’hui par la ville, les citoyens auront également la possibilité de formuler leurs propres initiatives et de les proposer à leur gouvernement local. Ce faisant, les citoyens pourront participer à l’établissement de l’ordre du jour, tout en suivant un processus clair fondé sur des règles supposant un minimum de votes (vérifiés) à prendre en considération.
  • Renseignements sur les politiques publiques: Suite à la numérisation rapide de la prise de décision publique, les gouvernements locaux disposent d’une énorme quantité de données politiques intéressantes, allant des décisions du conseil aux budgets ouverts et aux mesures à venir. En traduisant ceci en une expérience utilisateur facile à utiliser, nous voulons donner aux citoyens les moyens de mieux s’informer sur ce à quoi leur gouvernement travaille. D’un point à l’ordre du jour à une décision du conseil concernant son quartier ou ses intérêts, nous voulons séparer le signal du bruit en personnalisant l’information qui atteint chaque citoyen.
  • Sécurité et vérification :  l’intérêt accru pour la civic tech amène des nouveaux défis tels que le vote électronique sécurisé et la citoyenneté vérifiée. Nous avons développé les premiers mécanismes de vérification citoyenne (par exemple avec l’utilisation de France Connect par la ville d’Orsay) et avons été positivement surpris par les résultats. L’un des prochains défis à relever est de garantir un système de vote électronique transparent et décentralisé qui soit le plus résistant possible à toute forme de manipulation.
  • Participation politique : CitizenLab veut renforcer le dialogue direct entre les électeurs et leurs représentants locaux. À cette fin, nous allons concevoir un rôle désigné pour les politiciens sur la plate-forme leur permettant d’écouter et d’explorer les différents points de vue dans leurs communautés. Nous voulons aussi intégrer la plateforme avec les outils de décision locaux afin que les villes et municipalités reçoivent régulièrement des résumés des contributions citoyennes.

Efficacité : réduire le temps consacré à la participation en ligne

Nous voulons montrer cette année que les technologies numériques peuvent aider les entreprises à devenir plus efficaces dans leurs opérations. La participation en ligne ne vise pas seulement à créer plus de valeur démocratique; elle peut aussi aider les collectivités locales à gagner du temps et de l’argent en repensant la façon dont elles mènent habituellement leurs consultations.

Voici comment nous prévoyons de traduire ceci dans le produit :

  • Retours et modération : Nous venons de publier une nouvelle fonctionnalité qui offre aux villes et municipalités la possibilité de faire des retours officiels sur les idées des contributeurs. C’est la première d’une série de fonctions destinées à vous aider à traiter les commentaires des citoyens. Viennent ensuite des fonctionnalités pour vous aider à collaborer en interne sur des idées, afin que vous n’ayez plus besoin de multiplier les emails en dehors de la plateforme.
  • Rapports et analyses : Nous savons tous qu’il peut être extrêmement fastidieux de passer de quelques centaines de  contributions à un rapport concis, résumant les principales idées. CitizenLab a développé sa propre technologie de traitement du langage naturel, qui analyse sémantiquement les commentaires des citoyens et vous donne un rapport des principales conclusions, avec un aperçu des priorités et des opinions de chaque groupe démographique. Cela a été conçu pour aider les administrations à économiser du temps qu’ils pourront ensuite consacrer à des tâches plus significatives.
  • Partage des connaissances : La démocratie numérique est un domaine naissant dans lequel nous sommes tous en train de progresser rapidement. La clé pour aller de l’avant est de soutenir les membres du service public en tirant des leçons des réussites et des erreurs des uns et des autres. CitizenLab connectera de plus en plus ses municipalités partenaires entre elles en créant un portail client pour partager les meilleures pratiques, mais aussi en partageant une bibliothèque de modèles de projets qui peuvent être réutilisés. Pas besoin de réinventer la roue!

Construisons ensemble la démocratie numérique

Maintenant, c’est à votre tour. Que pensez-vous de nos projets ? Y a-t-il quelque chose d’important pour vous qui est absent de ces priorités? Voudriez-vous nous aider en nous faisant part de vos besoins sur certains des éléments de la feuille de route mentionnés ci-dessus ? N’hésitez pas à nous contacter pour en parler !

Wietse van Ransbeeck
Co-fondateur et CEO, CitizenLab