En tant que législateur, vous savez que la Participation Citoyenne est un élément clé de la construction de communes inclusives. Vous connaissez le topo : les sondages papiers, les réunions publiques à la mairie, et même parfois les haltes au marché le dimanche matin pour récolter les opinions de vos citoyens. Mais êtes vous sûr d’avoir entendu l’opinion de chacun ? Malheureusement, probablement pas.

Pourquoi certaines personnes ne ressentent pas le besoin de partager leurs idées à travers des moyens évoqués ci-dessous ? Cela peut être difficile à dire, car chacun possède ses raisons. Heureusement, il existe d’autres solutions pour attirer un public plus large vers l’engagement citoyen. Ajouter une composante numérique à votre stratégie de démocratie participative est l’une d’entre elles.

Si la Participation Citoyenne en ligne est quelque chose que votre commune n’a pas encore mis en place, voici les 3 profils de citoyens qui ont pu vous échapper. Pensez à toutes les bonnes idées à côté desquelles vous êtes en train de passer !

1. La Génération Y

Les 3 Profils de Citoyens que vous Allez Atteindre grâce à la Participation Citoyenne en Ligne

Le persona de la Génération Y

Jessica a 25 ans. Elle a terminé ses études l’an dernier et travaille dans une entreprise technologique en tant qu’Account Manager. Lorsqu’elle ne sors pas avec ses amis ou qu’elle n’est pas à la salle de gym, elle adore passer du temps dans son appartement en ville, les yeux rivés sur ses réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn, and Instagram. Elle fait aussi du shopping en ligne, sur Asos. Globalement, elle est très technophile. Lorsqu’elle se promène dans son quartier, elle pense souvent à des façons de le rendre plus agréable, mais elle ne sait pas vraiment quoi en faire.

Pourquoi la Génération Y n’est-elle pas active en terme de Participation Citoyenne ?

Vous pensez sûrement que la Génération Y aucun intérêt à la Participation Citoyenne. Ou pire, vous pensez qu’ils sont trop insouciants pour se préoccuper de l’avenir de leur commune. Ne vous y méprennez pas, les jeunes citoyens ont des idées ; et des bonnes. Il faut les entendre, car qui mieux que la nouvelle génération sait comment aller de l’avant pour forger l’avenir de votre municipalité ? Gardez à l’esprit que les jeunes d’aujourd’hui sont les citoyens – et les votants – de demain. En tant qu’administration locale, le plus tôt vous leurs offrez une chance de prendre part à la participation citoyenne, le mieux cela sera. Alors pourquoi ne pas co-créer le futur de votre ville avec eux, et pour eux, dès maintenant ?

Comment la Participation Citoyenne en ligne peut changer cela ?

Quelle meilleure façon d’attirer les digital natives que de les rencontrer sur leur terrain de prédilection, c’est-à-dire en ligne? Grâce à la Participation Citoyenne en ligne, vous avez le pouvoir d’atteindre une population plus jeune, en utilisant la technologie.

Une des façons de rendre la participation citoyenne plus attirante pour la Génération Y est de la rendre amusante. Cela peut être fait via la gamification : en gagnant des récompenses comme des points ou des badges, les citoyens peuvent se sentir utiles à travers les progrès qu’ils font. Plus ils contribuent de façon positive à la discussion en donnant des idées, mieux ils seront classés parmi les contributeurs. Vous voulez savoir comment la gamification peut améliorer la participation citoyenne ? Lisez ceci (en anglais).

Par exemple, sur la plateforme CitizenLab, les citoyens sont classés grâce à leur karma score, qui représente le total des points gagnés en participant aux discussions de co-création.

La Génération Y aime quand les choses se passent – et vite. C’est dans l’ADN de cette génération. Avec la Participation Citoyenne en ligne, le retour peut être quasi instantané. Et même si les résultats n’arrivent pas en temps réel, les outils de Démocratie Digitale facilitent :

  1. la discussion des idées en temps réel, ce qui est mieux que d’envoyer un courrier à ses conseillers municipaux par exemple,
  2. avoir une vue d’ensemble sur le planning du projet de participation citoyenne, afin de partager ses idées au bon moment.

D’autre part, la Génération Y peut paraître assez timide face à la démocratie. Il se peut qu’elle trouve les institutions intimidantes et qu’elle hésite donc à partager ses idées. Certains jeunes citoyens ne sont pas certains de la légitimité de leurs idées, et ne savent pas avec qui les partager. Les outils de Participation Citoyenne en ligne peuvent résoudre ce problème : l’environnement digital est familier des membres de la Génération Y, et pas besoin d’être un expert pour contribuer. C’est une des façons les plus efficaces de combler le manque d’engagement citoyen parmi cette population. Cela permet aussi de créer un lien entre eux et des institutions qui leur semblent démodées.

2. Les citoyens occupés

Les 3 Profils de Citoyens que vous Allez Atteindre grâce à la Participation Citoyenne en Ligne

Le persona du citoyen occupé

Marcus a 43 ans et vit en banlieue depuis maintenant 10 ans. Il travaille en tant que Directeur Artistique dans une grande agence de publicité au centre-ville. Le soir, il fait souvent des heures supplémentaires au bureau pour terminer ses projets, et quand il a un soir de libre, il aime aller jouer au squash avec ses amis ou emmener sa famille au restaurant. Le week-end, il aime faire de longues balades à vélo dans les bois. Il a souvent des idées concrètes pour rendre son quartier plus vert, mais il n’a jamais le temps d’en parler avec ses représentants locaux.

Pourquoi les citoyens occupés ne sont-ils pas actifs dans la Participation Citoyenne ?

De qui s’agit-il ici ? D’un large groupe de personnes en fait : depuis les Working Moms, en passant par les cadres surbookés, jusqu’aux citoyens à la vie très active. Ce sont des citoyens soucieux, qui ont quelque chose à dire, mais qui ne trouvent pas assez de temps à dédier à leur engagement citoyen. La raison pour cela est simple : les outils de participation traditionnels sont très chronophages.

Pensez-y : les citoyens occupés n’ont probablement pas 2 heures et plus à consacrer à des réunions publiques ou des sondages papier en soirée (ou pire, durant la journée).

Comment la Participation Citoyenne en ligne peut changer cela ?

Et si vous veniez à eux au lieu de demander l’inverse ? Grâce à la Participation Citoyenne en ligne, vous avez la possibilité de rentre la participation citoyenne plus flexible.

Regardant les horaires, la Participation Citoyenne en ligne permet la participation citoyenne à toute heure du jour et de la nuit : c’est donc un très bon moyen pour la démocratie digitale de se frayer un chemin dans ces emplois du temps serrés ! Avec la démocratie digitale, les citoyens peuvent partager des idées et discuter lorsqu’ils en ont le temps.

L’autre grand avantage de la Participation Citoyenne en ligne pour les citoyens occupés est qu’ils n’ont pas besoin d’être physiquement présents pour contribuer, contrairement aux réunions publiques par exemple. Avec la Participation Citoyenne en ligne, non seulement l’engagement citoyen peut prendre place n’importe quand, mais également n’importe où ! En effet, la plupart des outils de démocratie digitale sont pensés « mobile first » et peuvent être utilisés sur des smartphones.

Avec ce type d’outils, les citoyens n’ont pas besoin de perdre leur temps à chercher l’opinion des autres en ligne, par exemple sur les réseaux sociaux. Le débat est concentré dans un lieu unique, ce qui fait gagner du temps. Et le meilleur, c’est que même les citoyens occupés peuvent rester impliqués sur le long terme grâce à la Participation Citoyenne en ligne. Via un email ou une notification push, ils peuvent être mis au courant d’une nouvelle contribution dans les domaines qui les intéressent.

3. La majorité silencieuse, déçue de la politique

Les 3 Profils de Citoyens que vous Allez Atteindre grâce à la Participation Citoyenne en Ligne

Le persona de la majorité silencieuse

Marie a 56 ans et elle travaille comme Assistante de Direction dans une banque. Elle élève ses deux fils seule depuis son divorce il y a 5 ans. Ils habitent dans une petite maison en bordure de ville. Tout comme sa famille et ses amis, elle a complètement cessé de s’intéresser aux nouvelles. Elle a le sentiment que ce qu’il y a dans les journaux ne la concerne pas. Alors qu’elle a du mal à joindre les deux bouts, elle pense que le gouvernement n’en fait pas assez pour sa famille, mais elle est convaincue que l’administration locale n’a pas de temps à perdre avec son cas. Elle a voté pour la dernière fois il y a 12 ans.

Pourquoi les membres de la majorité silencieuse ne sont-ils pas actifs dans la Participation Citoyenne ?

Le désamour pour la politique – même locale – n’est pas nouveau. Depuis les années 1970 avec le Watergate, jusqu’aux scandales plus contemporains impliquant des fonds publics, certains citoyens ont souvent du mal à croire en la bonne volonté des hommes politiques.

Il y a indéniablement une perte de confiance envers la politique. L’idée que les législateurs ne tiennent pas leurs promesses, ou le sentiment d’incompréhension des citoyens peuvent expliquer cela. Selon une étude menée par le Centre de Recherche Sociale Britannique NatCen, seulement 17% des citoyens britanniques font confiance à leur gouvernement. Et c’est une tendance qui se généralise en Europe. Même si cette situation est très malheureuse, elle n’est pas irréversible !

Comment la Participation Citoyenne en ligne peut changer cela ?

Que faudrait-il à ces citoyens pour retrouver le chemin de l’engagement citoyen ? Les gouvernements doivent montre qu’ils se sentent concernés. La Participation Citoyenne en ligne peut porter ce message avec douceur, et ainsi tenter de construire une meilleure relation entre les gouvernements et leurs citoyens déçus.

Les administrateurs doivent alors montrer que l’avis de tous leurs citoyens les intéressent – pas seulement celui d’une élite. Pour cela, ils ont besoin d’outils qui facilitent la participation citoyenne. Comme vous l’avez deviné, c’est ce que fait la Participation Citoyenne en ligne.

Par le biai d’une plateforme digitale, les citoyens peuvent éhanger entre eux sans l’intervention systématique des élus locaux, chose que les déçus n’apprécient guère. C’est un outil puissant pour améliorer la démocratie, car plus le nombre d’idées partagées augmente, plus la prise de décision politique devient efficace. De plus, la Participation Citoyenne en ligne crée un lieu plus neutre pour déchanger, contrairement à la mairie par exemple.

Comme ces plateformes sont des lieux plus neutre politiquement et socialement, elles permettent d’éviter l’exclusion. Cela envoie un message position : toutes les idées ont de la valeur aux yeux du gouvernement, alors pourquoi hésiter à les partager ?

Conclusion

En mettant en place une stratégie de Participation Citoyenne en ligne dans votre municipalité, vous pouvez compter sur un scope plus large d’idées, afin de mieux construire le futur de votre commune. Comme cela permet d’atteindre des profils de citoyens qui n’ont pas pour habitude de partager leur opinion avec les administrateurs locaux, cela permet une co-création plus inclusive et représentative.

There are currently no comments.