La participation citoyenne permet aux individus d’intervenir de manière active dans les processus décisionnels de leurs gouvernements. Cet article a pour objet de décrire les 5 différents niveaux de participation citoyenne en se basant sur l’indice d’e-participation mis au point par l’ONU.

La participation citoyenne a la réputation d’être un processus coûteux en temps et en argent. Elle présente néanmoins des avantages non-négligeables comme l’utilisation plus intelligente de l’expertise des citoyens pour résoudre des problèmes rencontrés par les autorités ou encore une transparence accrue des politiques mises en place par les élus. Plus de collaboration entre les mondes civil et politique renforce la légitimité des institutions et contribue à créer un climat de confiance.

1. INFORMATION

Quoi? Il s’agit du niveau de participation citoyenne le plus bas. Le gouvernement se contente de garder les citoyens informés de leurs droits et responsabilités. Il les renseigne également sur les décisions qui ont été prises.informing

Comment? La communication se fait typiquement via les médias traditionnels, réseaux sociaux, sites internet, portes ouvertes,…

Inconvénient? Le communication est à sens unique pour l’essentiel. Les citoyens ne peuvent que difficilement interagir avec les autorités. Les informations qu’ils reçoivent sont souvent superficielles ce qui n’encourage pas la participation citoyenne.

Et à l’ère du digital? Informer les citoyens à l’ère du digital implique au minimum d’avoir un site internet. Les efforts pour interagir avec ceux-ci s’arrêtent là à ce niveau de participation.

2. CONSULTATION

Quoi? Le gouvernement demande l’avis des citoyens après les avoir informés. Malheureusement il peut parfois s’agir d’une façade et les opinions des citoyens ne sont alors pas véritablement intégrées dans les décisions.consulting

Comment? Consulter l’opinion des citoyens peut se faire grâce à des sondages, des réunions de quartier ou encore via le conseil communal.

Inconvénient? L’inconvénient majeur de cette méthode est le manque de garanties que l’opinion des citoyens sera effectivement prise en compte. Le nombre de personnes qui assistent aux conseils municipaux ou qui remplissent les questionnaires papiers transmis par la ville sont de mauvais estimateurs du niveau de participation citoyenne. En effet, ces méthodes plus classiques pour consulter les citoyens ne s’adressent bien souvent qu’à un public plus âgé qui a le temps d’assister physiquement aux réunions de la ville.

Et à l’ère du digital? Les résidents de la ville ont au moins un outil digital à leur disposition pour communiquer avec leurs élus et administration. Dans son expression la plus basique il s’agit généralement d’un formulaire sur le site officiel de la ville.

3. INTÉGRATION

Quoi? L’influence de l’opinion des citoyens est plus élevée à ce niveau. Le contenu de leurs idées est entendu et étudié attentivement par le gouvernement qui décide de les intégrer ou pas dans leurs décisions.involving

Comment? L’intégration des citoyens peut se faire grâce à des conseils, des séminaires et des comités de planification et de consultation.

Inconvénient? Le pouvoir de décision reste le privilège exclusif du gouvernement. Celui-ci prend en compte les idées des citoyens mais peut toujours contester leur faisabilité et ne pas les mettre en place.

Et à l’ère du digital? Intégrer les citoyens va plus loin que simplement consulter leur opinion puisqu’un véritable dialogue est mis en place.

4. COLLABORATION

Quoi? A ce niveau de participation les citoyens et le gouvernement sont de véritables associés qui se partagent le pouvoir. Ils collaborent activement pour mettre en place des projets. Les processus de planification et de prise de décision sont co-gérés par les pouvoirs publics et la population.collaborating

Comment? Via des conseils consultatifs de citoyens ou encore des plateformes en ligne de participation.

Inconvénient? Le processus de décision peut être ralenti dans le cas où il est nécessaire d’étudier un grand nombre d’idées individuelles. Cependant il existe aujourd’hui une vaste gamme d’outils digitaux qui facilitent l’analyse de ces données.

Et à l’heure du digital? Par rapport aux précédents niveaux de participation, la collaboration permet aux citoyens et au gouvernement d’interagir de manière continue. Ils ont en effet la possibilité de communiquer leurs idées et de donner leurs avis sur celles des autres. Cette tâche peut sembler fastidieuse à priori mais peut être automatisée facilement si les bons outils sont utilisés.

5. POUVOIR

Quoi? Ce niveau de participation implique que les citoyens ont davantage de pouvoir que le gouvernement. Ceux-ci disposent en quelque sorte d’un droit de veto et le gouvernement se doit de mettre en oeuvre les décisions qu’ils prennent.empowerment

Comment? Les jurys citoyens, procédures de vote sont des moyens de conférer le pouvoir décisionnel aux citoyens.

Inconvénient? Le niveau 5 représente le plus haut niveau possible de participation citoyenne. Il est très rarement mis en place à cause des immenses ressources que nécessiterait son application stricte.

Monter l’échelle de la participation

La participation citoyenne peut être mise en place à différents niveaux en utilisant une large gamme d’outils. Un processus efficace de participation citoyenne apporte des bénéfices à la fois à la population et aux pouvoirs publics. Il n’existe malheureusement pas de solution entièrement polyvalente facile à mettre en place qui garantisse le succès de ces processus. Il semble néanmoins que les outils digitaux disponibles à l’heure actuelle permettent aux gouvernements de mieux valoriser l’opinion et les idées de leurs citoyens.
Sources: E-Participation Index by UNPACS (2014), Ladder of Citizen Participation by Arnstein (1969)

There are currently no comments.