Les gouvernements – ces organisations bureaucratiques et inefficaces que nous connaissons – sont de plus en plus disposés à se réinventer et à repenser leur manière de fonctionner. Les startups peuvent constituer une importante source d’inspiration. Les gouvernements peuvent adopter une mentalité de startup, à la fois depuis l’intérieur à travers « l’entreprenariat » ou par l’extérieur en s’approvisionnant auprès de startups.

L’innovation au sein du secteur public

Dans le passé, on prêchait constamment que « les gouvernements devraient fonctionner plus comme le secteur privé ». Mais s’intéresser aux startups pour s’en inspirer est différent de cette notion banale. L’ancien modèle comparait généralement les grandes institutions du secteur public, aux grandes organisations du secteur privé. L’accroissement de l’efficacité opérationnelle était la conclusion principale. Mais ce n’est pas ce qui encouragera l’innovation. C’est pour cela qu’un nombre croissant d’organisations – à la fois publiques et privées – s’intéressent à « l’entreprenariat » pour devenir véritablement innovantes.

L’entreprenariat public consiste à se comporter comme un entrepreneur au sein d’un gouvernement dans un processus confiant de prise de risque.

Il est important de garder à l’esprit ces trois préceptes essentiels lorsqu’on encourage des innovations dans le secteur public:

intrapreneurship gouvernment

Source: Vocoli

  • Concevoir des procédés de travail qui augmentent la vitesse d’exécution et permettent d’éviter la paperasserie. Les gouvernements sont caractérisés par leurs régimes réglementaires lourds et leurs résistance face à au changement. Les startups, d’un autre côté, sont guidées par des méthodes de travail « allégées » (lean). L’approche du Lean startup prône une méthode en 3 étapes qui se focalise sur l’itération : créer des produits et des services, mesurer les performances et en tirer les leçons. Le Service Numérique du Gouvernement du Royaume-Uni est un très bon exemple d’une organisation gouvernementale ayant mis en œuvre une méthode de travail agile.
  • Créer des compétitions et des défis visant à atteindre des objectifs ambitieux. Dans le monde entier, des hackathons sont organisés afin d’innover la manière dont fonctionnent les gouvernements. La ville de Gand en Belgique a créé le défi “Apps4Ghent” afin de susciter le développement d’applications améliorant la qualité de la vie à Gand.
  • Co-créer de la valeur avec les citoyens en utilisant les idées des citoyens recueillies par le crowdsourcing. CitizenLab est une plateforme qui permet aux gouvernements locaux et aux citoyens de collaborer et d’innover ensemble. La ville d’Ostende par exemple dispose d’une plateforme CitizenLab pour écouter les idées et les rêves de ses habitants. En fonction de leur contribution, des projets urbains seront créés et priorisés. De cette façon, l’entropie est invitée dans les gouvernements au lieu d’être maintenue à distance.

Acheter auprès de startups

De nos jours, l’innovation fonctionne généralement de pair avec la numérisation des organisations. Nous avons vu de nombreuses nations créer des « agendas numériques » afin de suivre la tendance de l’e-gouvernement et les besoins des citoyens. Afin d’accroitre leur efficacité, certains gouvernements réalisent qu’il est nécessaire de fixer les achats et d’accueillir les startups. L’agenda digital belge, par exemple, souhaite soutenir l’innovation en donnant une chance aux startups par le biais de contrats avec le gouvernement.

Voici quelques conseils sur la manière d’entreprendre des approvisionnements publics auprès de startups :

  • Publier un guide clair de l’approvisionnement public. Les entrepreneurs disposeront ainsi des mêmes informations qui étaient autrefois uniquement réservées aux fournisseurs établis. Non seulement la procédure en elle-même, mais également les conditions de participation sont généralement peu favorables aux startups. La ville de Los Angeles a mis en ligne un document pour guider les startups dans ce processus d’approvisionnement.

Steven Hodas, When Lean Startup Arrives in a Trojan Horse–Innovation in Extreme Bureaucracy

When Lean Startup Arrives in a Trojan Horse–Innovation in Extreme Bureaucracy by Steven Hodas @ The Lean Startup Conference 2013 – 12/9/13

  • Chercher des « hacks » d’approvisionnement au sein du gouvernement. Comme mentionné précédemment, la paperasse peut souvent tuer l’innovation au sein des gouvernements. C’est
    Schéma du processus d’approvisionnement

    Schéma du processus d’approvisionnement

    pour cela que tous les fonctionnaires devraient disposer de bonnes connaissances au sujet des réglementations sur l’approvisionnement public. Avec ces connaissances, ils peuvent chercher des solutions supplémentaires qui pourraient aider à accélérer les processus d’approvisionnement. Le département de l’éducation de la ville de New York a schématisé visuellement tout le processus d’approvisionnement, ce qui lui a permis de mieux comprendre comment défricher le régime règlementaire.

  • Créer des programmes pour acheter auprès de startups. Les organisations gouvernementales ne disposent généralement pas des compétences requises pour concevoir des solutions technologiques internes et des budgets limités. C’est pour cela que l’acquisition de logiciels en tant que service (SaaS) auprès de startups peut être une bonne solution. La ville d’Anvers a réalisé cela et a commencé le programme ACPaaS. Ce programme divise leurs défis techniques en fragments et invite des startups à postuler pour chacun d’entre eux.

L’état innovant

Compte tenu du rythme soutenu de l’innovation actuelle, les institutions publiques ne peuvent simplement pas se permettre d’être à la traine. C’est pour cela qu’un changement culturel est nécessaire afin de les aider à passer de l’extrême bureaucratie à une manière de travailler allégée et plus agile.

Heureusement, il existe déjà de nombreux exemples réfutant le mythe de l’état lourd et statique – comme cela a été démontré dans cet article. Si vous pensez à d’autres initiatives gouvernementales marquantes et qui favoriseraient l’innovation, n’hésitez pas à les mentionner dans la rubrique des commentaires ci-dessous.

There are currently no comments.