Type : Ville moyenne

Population : 31 000

Aux portes de Paris dans le Val-de-Marne (94), Charenton-le-Pont est une paisible commune de 31 000 habitants. Au confluent de la Marne et de la Seine et à l’orée du bois de Vincennes, elle a tout pour devenir un haut lieu du vélo et autres mobilités actives. Et quoi de mieux que de consulter ses usagers pour co-construire un plan vélo bien huilé ? 

En quelques mois, la municipalité de Charenton a mis en place une plateforme en ligne baptisée la Fabrique Citoyenne. Celle-ci a été utilisée pour consulter ses habitants sur tous les volets utiles au déploiement d’un plan vélo de grande ampleur et ce sont plus de 500 Charentonnais qui ont participé. Voici quelques éclairages sur la réussite de ce projet ! 

Un environnement propice

« Dans quelle ville voulons-nous vivre et voir grandir nos enfants ? L’urgence environnementale et le bouleversement qui traversent nos vies collectivement et intimement nous poussent à repenser nos façons d’habiter en commun et de nous déplacer au quotidien. Adapter notre territoire est devenu une nécessité pour y permettre des déplacements à vélo plus sains et accessibles à tous!Aurélia GIRARD – Conseillère municipale chargée de la transition écologique

La pratique du vélo comme mode de transport au quotidien est profitable à tous et répond aux enjeux écologiques, sanitaires et économiques actuels. Le vélo préserve la qualité de l’air en n’émettant aucune pollution. Il est bon pour la santé physique et mentale, en permettant notamment des trajets moins stressants et d’une durée stable, même aux heures de pointe. Enfin, c’est une solution de mobilité économique qui génère aussi de l’emploi local de qualité.

C’est pourquoi, depuis plusieurs années, la ville de Charenton encourage la pratique du vélo sur son territoire, via de nombreuses mesures : aménagement de voies cyclables, Vélib’ partagés, aides financières pour acheter, réparer ou protéger son vélo, ateliers de réparation réguliers, apprentissage du vélo aux enfants, etc.

C’est dans ce cadre pro-actif, que la municipalité a souhaité développer un Pan Vélo Communal, et ce avec ses habitants et autres usagers de l’espace public

Un Plan Vélo Communal sur mesure

« Pour que Charenton-le-Pont continue d’être une ville où il fait si bon vivre et poursuive activement son engagement dans le développement durable, il est essentiel d’y intégrer au mieux la place croissante du vélo, et ceci se fera avec les Charentonnais ! La Municipalité a déployé ses outils en matière de démocratie participative pour favoriser la concertation autour du vélo au cours des derniers mois. ». Fabien Benoit- Conseiller municipal délégué à la démocratie participative, la citoyenneté, l’enseignement secondaire et au numérique

Le but de ce plan vélo est de pouvoir mieux circuler à vélo, à Charenton, mais aussi en lien avec la métropole parisienne. Son objectif est ainsi d’améliorer et densifier le maillage cyclable du territoire, pour assurer plus de sécurité et de continuité aux cyclistes, mais aussi de concilier harmonieusement les différents modes de circulation, tout en respectant la place et la sécurité de chacun, piéton, cycliste, automobiliste

Pour impliquer toutes les personnes concernées, la municipalité a utilisé La Fabrique Citoyenne, plateforme de participation citoyenne en ligne lancée avec CitizenLab pour un projet mobilisateur – Charenton active son plan vélo ! – abordant plusieurs volets-clés  : itinéraires cyclables, aménagements de la voirie, signalétique, stationnement, entretien et réparation, sécurité, éducation, etc. 

Voici les étapes du processus : 

1ère phase : évaluation globale en amont

Un diagnostic technique 

Un diagnostic a été réalisé sur le terrain par un comité de pilotage et un comité technique, en amont du projet pour faire un état des lieux des aménagements existants et déterminer les pôles les plus pertinents à desservir. 

Un premier sondage

Au début de l’année 2021, un premier sondage a été mené auprès des habitants sur la question de la mobilité et de la pratique cycliste en particulier. La forte participation a montré que ces sujets avaient leur place dans le débat local. Ce sondage a également permis de faire ressortir les principales préoccupations des participants sur le sujet : la lisibilité de la signalisation et des aménagements, la continuité du maillage, la sécurité, le stationnement ou les services partagés.

2ème phase  : information et co-construction du plan vélo

Pour mener à bien cette phase participative et permettre une appropriation de tous, la municipalité a choisi de proposer plusieurs modules aux thématiques et méthodes variées :

Un quizz pour informer

Une série de questions sur la pratique cycliste, la signalétique, les principaux axes, les aménagements cyclistes, etc.

Des ateliers participatifs tout au long de l’été

Du 3 juillet au 18 septembre, les usagers de la ville ont été invités à des ateliers en ligne mais aussi dans les quartiers, avec 5 ateliers de rue avec des élus, pour poser des questions et donner leur avis sur les  aménagements cyclables et le partage de l’espace public par toutes les mobilités.

Une concertation avec une carte des idées 

Le thème : Usage de l’espace public : vous avez une idée sur la question ? Les usagers ont été invités à signaler sur une carte les lieux qu’ils souhaitaient voir améliorer et comment. Puis à liker et commenter les idées proposées.

Une carte collaborative pour placer les espaces de réparation

Les participants ont pu proposer l’emplacement des futures stations de réparation et de gonflage, puis liker et commenter les propositions.

Une carte collaborative pour placer les arceaux vélo

Les cyclistes ont pu suggérer des emplacements pour les futurs arceaux vélo. Chaque participant pouvait faire trois propositions, puis voter pour l’une des 14 options sélectionnées dans la phase finale. 

Un dispositif multi-facette, donc, pour toucher un maximum d’usagers et leur permettre de donner leurs avis et de faire des propositions. La phase participative du Plan Vélo Communal a pris fin le 30 septembre.

3ème phase : analyse des résultats

Les contributions des citoyens sont en cours d’analyse et vont être intégrées au plan final de la municipalité. Les résultats seront communiqués à tous les participants et usagers sur la plateforme de participation citoyenne. Ce Plan Vélo Communal va venir compléter et améliorer les aménagements cyclables déjà existants, et le Département du Val-de-Marne sera également mobilisé pour aménager les voies relevant de sa compétence.

Impact et perspectives pour la participation citoyenne

Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions sur les résultats. Mais les plus de 1200 visites et les près de 800 inscrits sur la plateforme de participation en ligne, au cours du Plan vélo et du lancement des Conseils de quartier, sont très encourageants sur la volonté des Charentonnais de se mobiliser sur des problématiques touchant à leur quotidien. Le Plan Vélo de Charenton a reçu près de 400 contributions (idées, votes, commentaires).

Les enjeux de mobilité et de développement durable sont particulièrement importants en ces temps de crise écologique, et la participation citoyenne est un excellent outil pour que les collectivités puissent bénéficier de l’intelligence collective, proposer des politiques pertinentes et rassurer leurs concitoyens.

Pour la suite, forte de cette expérience du Plan Vélo Communal, la ville de Charenton espère pouvoir aller encore plus loin dans la co-construction de la ville avec ses habitants, avec notamment la mise en place d’un budget participatif via leur plateforme la Fabrique Citoyenne.