Vous êtes un fervent partisan de la vieille école du hors ligne ? Ou vous choisissez la voie numérique chaque fois que vous le pouvez ? Bonne nouvelle : quand il s’agit d’engagement communautaire, vous n’avez pas à choisir l’une des deux options.

En fait, combiner les méthodes d’engagement en ligne et hors ligne vous permet de toucher un public plus diversifié. De jeunes parents qui n’ont pas le temps de se rendre à la maison communale ? Ils peuvent participer en ligne une fois que les enfants sont au lit. Un couple de retraités qui vient d’apprendre l’existence du courrier électronique ? Ces personnes peuvent intervenir sur le sujet qui les intéresse dans le cadre d’un atelier hors ligne.

Les méthodes en ligne et hors ligne ont la capacité de stimuler l’engagement des citoyens. En combinant les deux, vous exploitez le plein potentiel de l’engagement communautaire.

Engagement citoyen en ligne vs hors ligne ?

Pendant longtemps, les élections et les points de contact hors ligne ont été les seuls véritables moyens pour les citoyens de faire entendre leur voix. Les débats hors ligne ou les assemblées publiques à la maison communale permettent aux autorités locales et aux citoyens de se rencontrer en face-à-face et de nouer des relations durables. Mais ils nécessitent également un investissement important de la part des villes et des citoyens participants. Pour qu’un événement hors ligne puisse avoir lieu, les pouvoirs publics locaux doivent fournir les ressources humaines et matérielles nécessaires, et suivre des protocoles. Quant aux citoyens, ils doivent trouver du temps et s’impliquer activement pour que cela fonctionne.

L’internet ayant modifié la façon dont les gens s’engagent et interagissent entre eux, les villes ont commencé à adapter leurs techniques de communication. Les plateformes de participation en ligne ont apporté des réponses là où les méthodes de participation hors ligne faisaient défaut. La maintenance d’une plateforme en ligne est moins coûteuse et plus flexible. Au lieu de se rendre dans des lieux physiques et d’assister à des événements pour obtenir les informations qu’ils recherchent, les citoyens peuvent se concentrer sur des projets en ligne spécifiques qui les passionnent. Sur la page des projets en ligne, ils trouvent toutes les informations dont ils ont besoin pour participer dans le confort de leur foyer. Et tandis que les événements hors ligne n’offrent qu’un nombre de places limité, les plateformes en ligne sont ouvertes à tous. Les villes peuvent ainsi dialoguer avec davantage de citoyens.

Notons toutefois que les participants en ligne et hors ligne peuvent être différents. Par exemple, les plateformes en ligne attirent principalement des citoyens plus jeunes que ceux qui assistent à des événements hors ligne. En revanche, les méthodes de participation hors ligne peuvent exclure les personnes qui ont des agendas chargés. C’est pourquoi un mélange de participation en ligne et hors ligne constitue la meilleure solution. Voici nos 3 conseils clefs à suivre !

1. Organiser des événements hors ligne avec streaming en direct

Le streaming en direct est un moyen simple et économique de stimuler l’engagement. Il a gagné en popularité ces dernières années. Tout ce dont vous avez besoin est une solide connexion internet et un bon appareil photo HD ou un téléphone.

Le streaming en direct est un outil puissant d’engagement des citoyens car il allie transparence et interaction. Les citoyens apprécient vraiment de pouvoir voir ce qui se passe durant les réunions tenues à la maison communale. Ils se sentent plus impliqués car ils peuvent interagir directement avec les politiciens en formulant des commentaires en temps réel. Par exemple, les villes peuvent poser une question sur un projet et obtenir une réponse immédiate dans leurs commentaires vidéo ou leurs messages directs. Les citoyens peuvent aussi interagir directement entre eux, ce qui contribue à créer un sentiment de communauté.

Exemple : Rédaction en ligne de la constitution grâce au crowdsourcing, Islande

Pour rédiger sa nouvelle constitution, l’Islande a eu recours à la fois au crowdsourcing et au live streaming. Tout d’abord, le conseil constitutionnel a publié des projets d’articles et des interviews de ses membres sur son site web et sa page de médias sociaux. Ensuite, il a ouvert ses réunions à ses citoyens et les a diffusées en direct sur son site web. Les citoyens pouvaient voir la constitution en train d’être rédigée sous leurs yeux et poster des commentaires sur les articles, même s’ils n’assistaient pas à l’événement.

2. Discuter d’idées en ligne lors d’événements hors ligne et vice versa

Les méthodes de participation en ligne et hors ligne peuvent se renforcer mutuellement, même – ou plutôt surtout – lorsqu’elles portent sur les mêmes projets. Les conseils communaux peuvent publier des comptes rendus de leurs réunions hors ligne sur leurs plateformes en ligne et permettre aux citoyens de partager leurs réflexions. De même, les idées ou opinions d’une plateforme en ligne peuvent servir de point de départ aux débats hors ligne. Par rapport aux plateformes hors ligne, les plateformes en ligne touchent un public plus nombreux et varié, et permettent aux villes de recueillir un plus large éventail d’idées. Une fois ces idées évaluées, les villes peuvent recueillir les avis de la population à leur sujet ou peut-être même les tester lors d’événements hors ligne.

Exemple : Engagement en ligne et hors ligne à Temse

La ville flamande de Temse a choisi une approche de participation spécifique, qui exploite de manière optimale les avantages des deux méthodes. Sur la plateforme en ligne de la commune, les habitants ont suggéré des idées visant à améliorer la mobilité et la sécurité, telles que l’aménagement de pistes cyclables, l’interdiction dont font l’objet les véhicules motorisés et la mise en place de sens uniques. En outre, la plateforme en ligne a également permis aux citoyens de soumettre des « idées ouvertes » qui contribuent à façonner le plan pluriannuel de la ville.

Après la phase d’exploration de la plateforme en ligne, la commune a organisé un atelier hors ligne baptisé « Mobility for citizens », qui a permis aux citoyens de poser des questions et de partager leurs préoccupations dans la vie réelle. Les conclusions de cet atelier ont ensuite été mises en ligne et les résultats ont été pris en compte lors des phases de sélection et de mise en œuvre du projet.

3. Organiser des ateliers en ligne

Récemment, une pandémie mondiale nous a obligés à repenser la façon dont nous nous réunissons, y compris dans un contexte politique et participatif. Pour assurer la continuité démocratique, de nombreux points de contact hors ligne ont trouvé une nouvelle place dans le monde en ligne. La multiplication des ateliers en ligne est une manifestation positive de cette évolution : ils permettent aux villes d’organiser des réunions vidéo en direct, de faciliter des discussions de groupe, de recueillir des contributions et des votes, et de parvenir à des consensus, comme elles le feraient hors ligne.

CitizenLab a développé une nouvelle fonctionnalité pour permettre aux gouvernements d’organiser facilement des ateliers et d’organiser des sessions de délibération en temps réel avec les citoyens. Ces ateliers numériques permettent des discussions en petits groupes simultanées et utilisent aussi des outils de participation classiques comme le vote ou l’enquête. Pour en savoir plus sur cet outil, c’est ici !

Exemple : les ateliers en ligne à Dongen

La commune néerlandaise de Dongen a lancé des ateliers en ligne pour discuter de certains thèmes importants avec sa communauté. Comment la commune peut-elle adapter l’environnement au vieillissement de la population ? Quelle est la meilleure façon de poursuivre la collaboration pendant la crise du coronavirus ? Quelles mesures la commune peut-elle prendre dans le cadre de la lutte contre le changement climatique ? Et qu’en est-il de la transition énergétique ? Grâce à des ateliers en ligne, la commune a offert à ses habitants une occasion unique de partager leurs idées.

Pour en savoir plus sur l’engagement citoyen à l’échelle locale, n’hésitez pas à nous contacter !

There are currently no comments.