Participation citoyenne hors ligne ou en ligne, quelle est la meilleure stratégie ? Toutes deux ont leur avantages et lorsqu’elles sont combinées, leur efficacité est décuplée. Cependant, les villes ne pense pas toujours à les associer. Voici les raisons et outils pour combiner les différentes formes de participation citoyenne.

Participation citoyenne en ligne versus hors ligne?

Les événements traditionnels organisés par les villes qui veulent engager leurs citoyens ne semblent plus très populaires. Internet a changé la façon dont les gens communiquent entre eux. Les municipalités ont pris le train en marche, elles ont adapté leur technique de communication et utilisent des plateformes numériques pour communiquer avec leurs citoyens. Ces deux méthodes combinées ont le pouvoir de stimuler la participation citoyenne. Les plateformes hors ligne permettent aux autorités locales de rencontrer leurs citoyens en face-à-face et d’établir une relation de confiance avec eux. Cependant, elles sont coûteuses aussi bien pour les villes que pour les citoyens. Pour un événement hors ligne, la municipalité doit fournir des ressources humaines, matérielles et respecter des protocoles parfois longs et contraignants.

Au contraire, une plateforme en ligne est moins chère et plus flexible. Les méthodes traditionnelles nécessitent que les citoyens fassent la navette jusqu’à et depuis le lieu de réunion. De plus, ils doivent assister à tout l’événement pour obtenir des informations sur certains sujets. Sur  une plateforme en ligne, un citoyen qui s’intéresse à un projet spécifique, tel que la construction d’une piscine municipale dans son quartier, peut se rendre sur la page de celui-ci depuis chez lui pour accéder à toutes les informations.

De plus, les événements hors ligne ont souvent un nombre de places limité alors que les plateformes en ligne sont ouvertes à tous. Elles permettent donc aux villes d’engager plus de citoyens. Cependant, les participants respectifs de ces deux plateformes peuvent être différents. Par exemple, les plateformes en ligne attirent souvent un public plus jeune que les événements hors ligne. C’est pour toutes ces raisons que les villes doivent combiner leurs deux plateformes afin de co-créer avec tous leurs citoyens.

Comment combiner les plateformes de participation citoyenne:

1. Fournir un accès WiFi et utiliser des hashtags 

Tout d’abord, les villes doivent fournir un accès WiFi gratuit à leurs citoyens participant aux événement hors ligne si elles veulent pouvoir exploiter le pouvoir de communication d’Internet. Elles doivent également utiliser un hashtag spécifique pour l’événement. Les hashtags permettent de regrouper les conversations qui gravitent autour d’un même sujet afin que les citoyens puissent communiquer en direct de l’événement. Les municipalités peuvent les utiliser pour dépasser les limites du débat hors ligne et inclure les citoyens connectés.

Example: #OccupyWallStreet, @OccupyWallSt

Social media participation citoyenne

Occupy Wall Street est un mouvement qui est née en Septembre 2011 à New York dans le parc de Zucotti. Les manifestants protestaient contre, entre autres, les injustices sociales et le taux de chômage. Deux mois avant que le mouvement organise sa première protestation, un compte twitter avait deja été crée à parti d’un hashtag #OccupyWallStreet. Cet hashtag a été utilisé pour rassembler les tweets postés en direct des manifestations et les opinions des citoyens. A son point culminant, le mouvement avait mobilisé des milliers de citoyens dans le monde sur les réseaux sociaux et le hashtag était utilisé plus de 10,000 fois par jour.

2. Diffuser en direct en ligne la video des événements hors ligne

Live streaming est facile à mettre en place et peu coûteux , c’est pour cela que, ces dernières années, c’est devenu un outil de communication très populaire. Tout ce qu’il faut, c’est une solide connection internet et une camera ou un portable haute definition. Live streaming est un outil de participation citoyenne très puissant parce qu’il prouve la volonté de transparence des élus et permet aux citoyens de communiquer entre eux et avec leur élus. Les citoyens apprécient énormément de pouvoir jeter un oeil aux conseils municipaux. Il se sentent plus inclus puisqu’ils peuvent interagir directement avec les élus grâce aux commentaires en temps réels. Par exemple, les villes peuvent poser une question à leur citoyens pendant leur reunion et recevoir une réponse immédiate dans les commentaires de leur vidéo ou par messages directs. Les citoyens peuvent aussi débattre entre eux dans les commentaires, ce qui permet de créer un sentiment de communauté.

Example: Crowdsourcing la constitution en ligne, Islande

 citizen engagement online

Pour rédiger sa nouvelle constitution, l’Islande a eu recours au crowdsourcing et live streaming. D’abord, le conseil a posté des brouillons des clauses de la constitution et des interviews de ces membres sur son site et ses réseaux sociaux. Ensuite, il a ouvert ses réunions au public et les a diffusé en direct sur son site. Les citoyens pouvaient voir la constitution s’écrire devant leurs yeux et commenter les clauses même s’ils n’étaient pas présent en personne à l’événement.

3. Débattre des idées proposées en ligne aux événement hors ligne et vice versa

Les municipalités pourraient publier les rapports de leurs réunions hors ligne ou diffuser les videos en direct sur leurs plateformes en ligne. Elles pourraient également réutiliser les idées proposées sur leurs plateformes en ligne pour animer la conversation qui se déroule pendant les événements hors ligne. Les plateformes en ligne permettent d’atteindre plus et différents citoyens que les événements hors ligne, elles permettent aux villes de récolter un éventail d’idées plus large. Une fois que ces idées sont approuvées, les villes peuvent demander leur opinion ou les tester pendant les événements hors ligne. De cette façon, les projets seront co-créer par un plus grand nombre de citoyens.

[clickToTweet tweet= »Les plateformes en ligne permettent d’atteindre plus et citoyens que les événements hors ligne. » quote= »Les plateformes en ligne permettent d’atteindre plus et différents citoyens que les événements hors ligne, elles permettent aux villes de récolter un éventail d’idées plus large. »]

Example: CitizenLab, Belgique

plateforme de participation citoyenne
CitizenLab est une plateforme de participation citoyenne en ligne que les villes peuvent utiliser pour co-créer avec leurs citoyens. La ville met en ligne des projets en-cours ou futurs sur la plateforme. En retour, les citoyens peuvent proposer, commenter ou voter pour des idées. Ensuite la ville peut récolter ces idées pour les évaluer. Enfin, elle peut les tester ou en débattre plus en profondeur durant les événements hors lignes. La combinaison des deux plateformes permet aux villes de générer de meilleures idées et de façon plus démocratique.

Cherchez vous à stimuler la participation de vos citoyens à la fois en ligne et hors ligne?

Si les événements hors ligne de votre ville ne rencontrent pas le succès espéré, nous serions ravis de vous montrer notre plateforme en ligne afin que vous puissiez atteindre plus de citoyens et collecter des idées plus variées et creatives.

There are currently no comments.