Chez CitizenLab, nous sommes convaincus que, pour mener à bien des projets de participation citoyenne, il faut combiner les réunions collectives en direct et les moments d’échange en décalé, à tête reposée.

Avant que la pandémie de Covid ne vienne chambouler nos habitudes, les réunions se déroulaient principalement hors ligne. Les sessions de participation et les assemblées publiques, les groupes de discussion et les panels de citoyens, étaient presque tous organisés sous forme d’événements en présentiel. L’année qui vient de s’écouler nous a toutefois montré que nous pouvions – et devions – reconsidérer la question.

Que peut apporter la technologie aux ateliers citoyens ?

En réponse aux premières mesures de confinement et de distanciation sociale dues à la pandémie, nous avons développé notre technologie d’ateliers citoyens numériques : un outil permettant d’organiser des discussions approfondies et en direct, en ligne. Que ce soit via un simple sondage ou par d’autres fonctionnalités permettant un dialogue plus approfondi – avec des éléments interactifs comme le vote et la collecte d’idées en temps réel par exemple – vous pouvez nouer des relations avec les participants et instaurer la confiance, même à distance. 

Si ces ateliers ne doivent pas remplacer toutes les discussions en présentiel, ils permettent de tenir des discussions plus fréquentes et ouvertes à ceux qui sont souvent exclus de ces événements, comme par exemple les parents qui travaillent. Ils vous permettent également de toucher davantage de personnes et de prendre de meilleures décisions, fondées sur des données fiables. 

Ce que nous avons appris jusqu’à présent 

graph showing how many workshops are part of a bigger engagement project
types of workshops organized

Après avoir organisé plus de 500 ateliers, nous avons beaucoup appris sur la marche à suivre pour organiser de bonnes – et de mauvaises – réunions participatives en ligne. Voici les principaux points à retenir :

  • 87 % des ateliers ont pour objectif de parvenir à des recommandations de solutions collectives. Les 13 % restants sont dédiés à mieux identifier les besoins des citoyens concernés ;
  • 70 % des ateliers s’inscrivent dans un processus participatif plus large, ce qui signifie qu’il y a et qu’il y aura d’autres phases de participation et d’autres occasions d’interagir sur le même sujet ;
  • 36 % des ateliers ont porté sur la question de la mobilité. Étant donné que CitizenLab collabore principalement avec les collectivités locales, il n’est pas surprenant que ce soit le domaine d’intérêt le plus populaire auprès des habitants. L’aménagement du territoire et le climat se partagent la deuxième position des sujets les plus populaires. 
  • Les ateliers de type « losange » et « partage d’informations » (voir ci-après) représentent 80 % de nos ateliers. Des sondages et des sessions d’apprentissage interactif ont également pu être organisés à l’aide de cet outil.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Vous êtes curieux de savoir comment les ateliers peuvent appuyer vos propres initiatives de participation citoyenne ? Voici les quatre grands types d’ateliers qui ont été mis en place sur notre plateforme, et les résultats qu’ils ont permis d’obtenir. 

1. Brainstorming et identification de solutions

Les ateliers en ligne sont un format idéal pour réunir différentes personnes autour d’une table et délibérer sur un (ou plusieurs) sujet(s). Le modèle d’atelier « en diamant » a pour but d’orienter la discussion vers une conclusion commune. Un tel atelier se déroule généralement en trois étapes :

  • tout d’abord, les participants proposent des idées ou des pistes de solutions ;
  • ensuite, tous les participants évaluent les solutions proposées par un vote ;
  • enfin, ils discutent des meilleurs choix et parviennent à un consensus sur les prochaines étapes.

Exemple : La municipalité de Hillerod au Danemark a invité ses habitants à participer à un projet de réaménagement. Pour commencer, les organisateurs ont présenté les plans aux habitants pour qu’ils puissent donner leur avis. Ils ont ensuite répondu aux contributions des participants. Comme vous pouvez le voir dans la capture d’écran ci-dessous, l’atelier était bien structuré, divisé en sept phases, pour permettre à tous de comprendre clairement ce à quoi ils pouvaient s’attendre et à quel moment. Cette transparence a permis de réduire le risque qu’un participant prenne le contrôle de la discussion en exprimant son seul avis et de garantir la fluidité du processus.

timeline showing different steps in an online workshop with the CitizenLab platform

2. Partage d’informations

La première étape d’une participation citoyenne réussie consiste à partager l’information correctement. Il s’agit également d’une condition préalable à une participation de qualité. Chacun doit comprendre ce en quoi consiste le processus de participation avant de pouvoir s’impliquer. Et ceci est particulièrement important concernant certaines catégories de la population souvent laissées à l’écart des processus de participation, comme les jeunes.

Exemple : L’Institut National de la Jeunesse du Chili (INJUV), a lancé un programme nommé Creamos depuis déjà plusieurs années. Ce programme s’adresse aux jeunes âgés de 15 à 29 ans désireux de faire changer les choses à petite ou moyenne échelle en proposant des idées innovantes aux problèmes qui affectent une partie de la population. Les organisateurs ont utilisé notre outil d’ateliers numériques pour informer leurs participants les plus jeunes sur la marche à suivre pour faire une demande et mettre en pratique les solutions préconisées. Grâce à l’utilisation de salles de réunion personnalisées, ils ont pu faire participer plus de 300 personnes en même temps.

3. Affiner les idées à l’aide de sondages

Souvent, l’adoption d’une méthode « en diamant » (telle que décrite ci-dessus) nécessite plusieurs sessions et phases de participation. Il arrive cependant que vous ayez besoin de savoir rapidement ce que pensent vos concitoyens, que vous deviez prendre une décision ou que vous vouliez rendre votre atelier plus interactif. L’utilisation d’un sondage est alors très utile. Si les sondages peuvent être utilisés pour améliorer l’efficacité de la prise de décisions, il est important de garder à l’esprit qu’il vaut mieux les mettre en œuvre dans le cadre d’un processus de participation plus large, avec des possibilités d’interaction plus forts à d’autres moments. 

Exemple : La Municipalité de Zottegem en Belgique a consulté ses habitants sur un nouveau plan de mobilité. Les organisateurs ont programmé quelques ateliers pour identifier les goulots d’étranglement et les opportunités. Les fonctionnalités de nos ateliers leur a permis de diviser leur plan de mobilité en sous-thèmes, par exemple le vélo, en intégrant des sondages sur des questions précises portant sur les lacunes précédemment identifiées. En utilisant les sondages à ce stade, ils ont pu recueillir des données utiles pour leur permettre d’approfondir les différents points de leur plan.

4. Apprentissage interactif

L’outil des ateliers peut également être utilisé pour former les participants à de nouvelles compétences ou expliquer plus en détail un concept compliqué à différents types de parties prenantes. L’interactivité et les différentes possibilités de faire participer votre public permettent de s’adapter aux différents styles d’apprentissage de vos participants – qu’ils préfèrent écouter, participer à des discussions ou contribuer par écrit.  

Exemple : La Municipalité de Dongen aux Pays-Bas a organisé un atelier en interne sur le thème « Données sur les revenus » afin d’améliorer la connaissance et la compréhension de la situation financière de la ville. Les organisateurs ont même inclus des petits quizz pour s’assurer de maintenir l’attention de tous.

La participation citoyenne peut changer d’échelle 

Nous savons qu’il n’existe pas de modèle de participation unique. D’ailleurs, les projets de co-construction les plus robustes sont ceux qui offrent des possibilités d’engagement diverses et variées. Les ateliers virtuels répondent à ce besoin, en permettant d’avoir des conversations en direct, interactives et intimistes sur les sujets qui comptent le plus pour votre collectivité. L’avenir de la participation citoyenne ne se limite plus à la possibilité de délibérer lors de réunions en présentiel. Des outils tels que nos ateliers en ligne vous permettent désormais d’aller directement à la rencontre de vos concitoyens.