L’Institut national de la jeunesse du Chili (INJUV), est une institution publique qui collabore avec le gouvernement pour concevoir des politiques liées aux affaires de la jeunesse. L’un de ses objectifs est de faire participer davantage de jeunes (entre 15 et 29 ans) à la politique chilienne et de les aider à contribuer au développement de leurs communautés.

Au cours de l’hiver 2019, l’INJUV a ainsi lancé une plateforme numérique pour dialoguer avec les jeunes du pays et recueillir leurs propositions en matière de développement durable. La plateforme a rencontré un vif intérêt de la part des citoyens, et plus de 7 198 utilisateurs se sont inscrits sur la plateforme lors des premiers mois suivant le lancement. C’est cependant en mai 2020 que la plateforme a véritablement pris son envol, avec le lancement du projet « Ideas para mi comunidad » [idées pour ma communauté].

Idées pour ma communauté

La plateforme d’INJUV permet aux jeunes citoyens de partager des idées qui contribuent au développement durable des communautés chiliennes. Ces contributions doivent aborder un problème dans la communauté locale ou régionale. Afin de permettre le débat et la co-construction des projets, les participants peuvent voter et commenter les autres idées déposées sur la plateforme.

La plateforme a également un second objectif, qui est le recrutement de citoyens pour le programme Creamos. Ce programme, qui s’inscrit dans la continuité de la consultation, permet aux jeune de s’impliquer dans la politiques locale et de réaliser des projets concrets d’innovation sociale au sein de leur communauté. Creamos forme les jeunes et leur donne les outils pratiques pour les aider à mettre en place leurs idées. Les principales activités du programme sont les suivantes :

  • Des cours de formation en ligne et des webinaires sur « le leadership pour l’innovation sociale », « la gestion des projets sociaux », « les droits de l’homme », « les technologies de l’information » et « les défis socio-environnementaux ».
  • Un programme de mentorat spécialisé : les participants au programme bénéficient du parrainage un.e expert.e ou d’un.e élu.e local (en rapport avec leur idée). INJUV aide les jeunes participant.e.s à trouver un.e mentor en lien avec leur projet et fournit un soutien logistique et méthodologique pour les activités de mentorat.
  • Des réunions régionales (virtuelles) : Il s’agit de huit sessions pour un total de 16 heures, qui aident les jeunes participants à analyser les défis de leur communauté par le biais de méthodes participatives et créatives.
  • La mise en œuvre des projets : Si les jeunes participent à toutes ces activités, ils peuvent demander un financement pour leur projet (qui peut être basé sur leur idée originale). INJUV évalue les projets en fonction de critères tels que la faisabilité, l’impact et les résultats attendus. Il est prévu de financer 25 projets dans tout le pays, et le budget maximum disponible est de 2 000 000 de pesos (environ 2 200 euros) par projet.

L’objectif du programme est donc de permettre aux jeunes de rendre leur idée plus concrète, plus réalisable et leur donner une chance de financement. Tous les utilisateurs de la plateforme qui partagent une idées sont éligibles pour le programme Créamos. La sélection se fera sur plusieurs critères, qui sont :

  1. La pertinence générale et locale de l’idée ;
  2. La motivation à être un agent de changement ;
  3. L’expérience de la personne dans les projets sociaux ;
  4. Le nombre de votes reçus sur la plateforme ;
  5. L’impact potentiel du projet pour la communauté locale.

Les résultats

Suite au lancement du projet « Ideas para mi comunidad » entre mai et juin 2020, l’activité sur la plateforme a explosé : les inscriptions ont augmenté de 292,5 %, les commentaires de 468,5 % et les votes de 300 %.

Au total, 628 propositions de jeunes ont été partagées sur la plateforme, et 620 jeunes citoyens ont postulé pour le programme Creamos (certaines personnes ont partagé plus d’une idée). Parmi ces jeunes, l’INJUV a sélectionné 327 participants pour participer à la formation continue des agents de changement. Les 300 autres participants ont toujours accès aux cours en ligne mais ne sont pas éligibles pour le programme de mentorat et le cycle de financement final.

Cette carte montre la localisation géographique des idées partagées sur la plateforme. La majorité des idées viennent de région métropolitaine, mais les zones rurales sont elles aussi représentées.

Les idées partagées touchaient des sujets variés, mais étaient souvent liées aux objectifs de développement durable des Nations unies (SDG). L’une des idées les plus populaires, par exemple, était de donner des ateliers sur la santé sexuelle et reproductive pour les jeunes femmes. La formation a pour but d’apprendre aux femmes à prendre soin d’elles-mêmes, à avoir confiance en elles et à créer un environnement de confiance pour discuter de la sexualité ; ce projet est lié aux objectifs SDG 3 (Santé et bien-être) et SDG 5 (Identité de genre).

Vidéo fait par une équipe de jeunes citoyennes candidates au programme Creamos

Le programme Creamos rentre maintenant dans la phase de formation. Le mentorat commence en septembre 2020, et les réunions régionales virtuelles se dérouleront entre octobre et novembre. Les jeunes porteurs de projet qui souhaitent demander un financement pour leur projet ont la possibilité de le faire entre octobre et décembre.

« La plate-forme a été très bien accueillie, tant par les équipes régionales de l’INJUV que par les jeunes qui y ont participé. Nous sommes progressivement en train d’adapter les différentes fonctionnalités de la plate-forme se précisent aux différentes activités que nous mènerons dans le cadre du programme. »

Benjamin Prado, chef de projet pour Creamos

CitizenLab accompagne plus de 200 villes et collectivités locales pour augmenter l’engagement citoyen et faciliter les processus de consultation. Si vous souhaitez en savoir plus sur la plateforme et découvrir nos études de cas, n’hésitez pas à nous contacter !

There are currently no comments.