Par Julien Joxe, Directeur des marchés France

Au cours des dernières semaines, le Président de la République française s’est exprimé pour une levée progressive de la fin de l’anonymat en ligne. Naturellement, cette annonce a immédiatement généré des débats animés en ligne comme hors ligne. Supprimer l’anonymat, ne serait-ce pas contrevenir aux principes fondateurs du web ? Sans anonymat, peut-il y avoir réseaux sociaux ? La démocratie numérique doit-elle se faire à visage découvert ?

Pour les plateformes de civic-tech comme CitizenLab, l’enjeu est de taille. Si l’authentification n’est pas souhaitable pour les réseaux sociaux, nous pensons cependant qu’elle peut apporter de la confiance et de la légitimité au débat tant qu’elle est choisie et maitrisée par les citoyens. Nous avons eu l’occasion de vérifier cette idée avec la ville d’Orsay, avec qui nous avons construit la première plateforme de consultation citoyenne utilisant FranceConnect en France.

FranceConnect sur la plateforme d’Orsay

Commençons par le commencement : qu’est ce que FranceConnect? Tout comme “It’s me” en Belgique, FranceConnect est un dispositif d’authentification qui facilite l’accès aux services numériques et garantit la sécurisation des informations transmises. FranceConnect permet aux internautes de s’identifier sur un service en ligne par l’intermédiaire d’un compte existant (impots.gouv.fr, ameli.fr…). Ajoutée à une plateforme de participation citoyenne, elle permet de s’assurer que chaque profil créé correspond à un vrai citoyen.

Depuis sa création, FranceConnect a généré de nombreuses questions. Outil bénéfique de transparence, ou bien frein à la participation? Addition utile au débat, ou bien fonction de trop pour les citoyens? L’occasion s’est présentée à nous de tester ce dispositif avec la ville d’Orsay.

En fin d’année dernière, la ville d’Orsay a contacté CitizenLab pour développer une plateforme de consulation citoyenne similaire à ce que nous avions réalisé à Marche en Famenne. Tout comme à Marche, la ville d’Orsay souhaitait recueillir l’avis de ses habitants sur un projet de restructuration du centre ville. Cependant, dès les conversations initiales, la question de l’authentification des citoyens a été abordée : “Notre objectif était de pouvoir faire participer le plus grand nombre d’habitants tout en nous préservant de tous risques de fraude; les projets immobiliers dont nous parlons sont estimés à plusieurs millions d’euros et il nous fallait des garanties pour être sûrs que les résultats recueillis ne seraient pas biaisés”, explique ainsi Antony Pereira, Directeur de la communication de la ville d’Orsay.

La décision d’imposer une nouvelle forme d’authentification sur la plateforme n’a pas été prise à la légère. Avant de faire un choix définitif, nous avons comparé FranceConnect à plusieurs autres alternatives telles que la vérification des adresses IP (peu pratique, puisqu’elle empêcherait les membres d’une même famille ou entreprise de créer plusieurs comptes), la distribution dans la boite aux lettre des habitants d’un code unique d’identification (peu pratique et cher, aussi bien en coût qu’en temps), ou encore la vérification par sms (chère également). FranceConnect ne présentait aucun de ces inconvénients : l’application est fiable et facile d’utilisation du point de vue utilisateur.

La plateforme d’Orsay a été lancée en décembre, et plusieurs projets de consultation s’y sont sont succédés depuis. Les projets, idées et résultats sont visibles à tous les visiteurs du site, mais seuls les utilisateurs ayant créé un compte avec FranceConnect peuvent activement participer à la plateforme (déposer une idée, voter, commenter…).

L’authentification, un atout pour la participation ?

En lançant la plateforme, nous étions naturellement curieux de savoir si cette nouvelle modalité allait avoir un impact sur les inscriptions. L’analyse des premiers résultats indique que l’ajout de France Connect n’est pas un frein à la participation – au contraire. En plus de mesurer les utilisateurs actifs sur nos plateformes, nous mesurons le taux d’inscrits (c’est à dire le taux d’utilisateurs qui créent un compte parmi ceux qui visitent le site). Ce chiffre nous permet de comparer l’interêt pour la plateforme et d’ajuster la mise en page: si un site reçoit des milliers de visites mais que seulement une dizaine d’utilisateurs créent un compte, il est possible que le message ne soit pas assez clair, que les bénéfices de la plateforme ne soient pas apparents ou bien que le processus d’inscription soit trop compliqué.

Plutôt que décourager les utilisateurs, il semblerait que France Connect ait aidé à augmenter l’intérêt pour la plateforme: nous avons en effet constaté une hausse de 213% du taux d’inscrits par rapport à la moyenne des autres plateformes. Le nombre d’utilisateurs dépasse maintenant 3% des habitants de la ville, un chiffre supérieur à de nombreuses plateformes sur lesquelles l’inscription ne requiert pas d’authentification aussi poussée.

Confiance et proximité, les leviers de l’engagement citoyen

Comment expliquer ce phénomène? Il est bien sûr possible que certains facteurs extérieurs à l’application aient joué un rôle: les citoyens d’Orsay sont peut-être particulièrement engagés, et la communication menée par la ville a également aidé à augmenter la visibilité de la plateforme. L’existence de FranceConnect a cependant été un facteur déterminant du succès de la plateforme. Chez CitizenLab, nous pensons que la participation citoyenne s’appuie sur deux facteurs : la confiance, et la proximité. Afin que les citoyens s’investissent, il faut qu’ils aient confiance en le fait que leur parole soit prise au sérieux et soit écoutée. Il est également nécessaire que l’engagement se traduise par un impact perceptible. FranceConnect allie ces deux dimensions: elle permet aux citoyens de s’ancrer localement, tout en leur donnant accès à un espace de débat où leur voix est reconnue et où ils ont la certitude que les autres contributions sont légitimes.

Alors, convaincu.e.s ? Si vous souhaitez lancer un projet de participation numérique près de chez vous ou si vous avez encore des questions concernant les résultats de l’utilisation de FranceConnect, n’hésitez pas à nous contacter !

There are currently no comments.