En préparation du discours sur l’état de la nation, le nouveau président sud-africain a lancé GovChat, une initiative d’envergure nationale pour booster l’engagement citoyen. Sur la plateforme en ligne, lancée par la start-up belge CitizenLab, les citoyens sont invités à donner leur avis sur l’avenir de leur pays.

Discours sur l’état de la nation 2018

Le vendredi 16 février se tiendra le discours sur l’état de la nation (State of the Nation Address 2018). Dans cet important discours, le président récemment élu, Cyril Ramaphosa, partagera les premières actions de son programme, conjointement avec le gouvernement. A cette occasion, le gouvernement a demandé à ses citoyens se partager au préalable leurs idées sur la plateforme : de quoi le président devrait-il parler lors de son discours ? Pendant le discours lui-même, les citoyens pourront également commenter ou poser des questions au président en direct.

Co-construire la politique de l’Afrique du Sud en ligne

Mais la possibilité pour les Sud-Africains de partager leurs idées avec les décideurs et le gouvernement du pays ne s’arrête pas là. Sur le plus long terme, tous les Sud-Africains auront l’opportunité de partager leur vision sur des sujets clés comme le budget, la politique intérieure, le logement, les hôpitaux, etc. par le biais de la plateforme CitizenLab. L’objectif de la plateforme est simple : aider les gouvernements à donner la parole aux citoyens sur les sujets qui les touchent. Vous pouvez par exemple soumettre vos propres propositions, contribuer aux idées des autres citoyens, et exprimer vos préférences en votant pour ou contre.

Sur la plateforme sud-africaine, chaque ministère dispose de sa section dédiée où les citoyens peuvent poster leurs idées. Ils pourront ensuite collecter et analyser toutes les contributions citoyennes qui touchent à leur expertise.

Une expansion internationale pour CitizenLab

Le début de l’année 2018 a été fructueux pour la jeune start-up Civic Tech de Bruxelles. Le mois dernier, les fondateurs Wietse Van Ransbeeck (24) et Aline Muylaert (24) ont été listés parmis les 30 Under 30 Europe de Forbes dans la catégorie Law & Policy. En parallèle à cette collaboration prometteuse avec le gouvernement de l’Afrique du Sud, la start-up a récemment déployé sa plateforme de démocratie numérique dans de nouvelles régions du monde, comme le Royaume-Uni, la Scandinavie, et le Canada avec la Ville de Vancouver.

There are currently no comments.