L’enquête publique est l’une de ces techniques qui ne doit plus être présentée, tant elle est connue de tous. Néanmoins, sa déclinaison en format numérique a permis d’ouvrir le champ de nouvelles possibilités. La ville d’Arlon, une commune de 30.000 habitants située à quelques kilomètres de la frontière luxembourgeoise, a décidé d’exploiter cette méthode dans le cadre de la rénovation de l’Espace Léopold.

Pourquoi utiliser une enquête publique en ligne ?

Dans le cadre du projet de l’Espace Léopold, de nombreuses décisions ont été prises lors de l’ancienne législature. Bien que les plans architecturaux avaient déjà été actés, d’autres points du projet étaient encore ouverts à la discussion et pouvaient être décidés en collaboration avec les citoyens.

L’avantage majeure d’une enquête en ligne était la flexiblité. Une enquête en ligne permet en effet de mêler des questions ouvertes, des questions fermées, des images et du contenu interactif. Son désavantage résidait dans l’opacité des réponses. Toutefois, cet inconvénient a été contourné grâce à la plateforme www.arloncvous.be. Dans quelques jours, toutes les contributions citoyennes seront accessibles depuis cette plateforme. Elles seront présentées à l’ensemble de la population, ouvertes aux commentaires et soumises au votes.

Comment a été structurée cette enquête ?

L’enquête était très courte. Ceci a été essentiel pour mobiliser le plus d’arlonais possible. Elle a été directement insérée dans la plateforme www.arloncvous.be afin de centraliser toutes les étapes du processus de participation citoyenne.

Elle était composée de 3 questions ouvertes et d’une question fermée. Les questions ouvertes portaient sur la façon de représenter l’identité d’Arlon, sur les activités de la nouvelle halle et sur les fonctions complémentaires du parking. La question fermée, quant à elle, portait sur le sapin de Noël de la ville. Les citoyens étaient invités à exprimer leur préférence pour un sapin naturel ou un sapin lumineux. Cette question a été placée à la fin de l’enquête.

Très peu de données personnelles ont été demandées dans la cadre de cette consultation publique. Le prénom a été demandé dans le but de rendre l’enquête la plus chaleureuse. Il était également demandé aux citoyens de préciser s’ils habitent la ville d’Arlon.

Qui a participé ?

Grâce aux données collectées, nous savons que 95% des participants sont des arlonais(es). Parmi les 5% restants, plus de 50% sont de personnes qui travaillent sur le territoire d’Arlon. Sur base des prénoms renseignés par les citoyens, on peut présumer que presque autant de femmes que d’hommes ont participé à cette enquête en ligne.

Les contributions sont actuellement analysées. Elles seront restituées aux citoyens dans un format simple et accessible par tous. La prochaine étape est le vote citoyen. Le vote permettra de connaître les préférences de l’ensemble de la population vis-à-vis des propositions formulées par les participants dans l’enquête en ligne.

There are currently no comments.