Grand Paris Sud (346.826 habitants), une structure intercommunale au sud de Paris, innove aussi bien dans les projets qu’elle mène que dans la façon dont les décisions y sont prises. Afin de choisir les prochaines grandes orientations de la commune, Grand Paris Sud s’est tournée vers ses citoyens.

Ces derniers ont pris la parole sur 3 sujets : climat, culture et cyclisme.  

Défi: une Triple Mission à Grand Paris Sud

La région a tout d’abord commencé par lancer une enquête sur la création d’un plan climat. En tant qu’agglomération, il semblait nécessaire d’unir les forces des villes pour relever les défis de la durabilité et réduire les effets du réchauffement climatique.

En parallèle de cette première initiative, la communauté entendait stimuler le cyclisme afin de diminuer l’usage de la voiture et de désengorger les transports en commun. Pour ce faire, ils ont évalué les performances du réseau cyclable, les possibilités de stationnement de vélo, les services pour les cyclistes…

Il a été décidé de réfléchir aux moyens de stimuler la culture et la créativité dans l’agglomération afin de promouvoir la région et d’augmenter les services offerts aux citoyens.

Solution: 3 niveaux de Participation Citoyenne

  1. Le Plan Climat

Le Plan Territorial ‘Climat Énergie Air’ est un plan stratégique et opérationnel visant à définir les principales lignes d’action sur des questions importantes relatives au climat, à l’air et à l’énergie. Le plan vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie, à améliorer la qualité de l’air et à développer les énergies renouvelables au cours des six prochaines années. Avec l’aide d’une plate-forme de participation citoyenne, l’agglomération consulte citoyens et professionnels pour déterminer les principales priorités en la matière.

2. Le Plan Culturel

Le but du Plan Culturel est de stimuler l’activité culturelle et créative dans l’agglomération du Grand Paris Sud. Comment les bâtiments, les parcs, les centres sportifs ou même les arrêts de bus peuvent-ils devenir des terrains de jeu pour la culture et l’art? La création de nouveaux de centres culturels, de salles de concert, d’espaces d’exposition ou d’événements culturels vise à faire du Grand Paris Sud un lieu de vie et de travail plus agréable.

3. Le Plan Vélo

Le «Plan Vélo» a été pensé pour stimuler le cyclisme à grande échelle – monter sur un vélo c’est bien, mais comment repenser les routes, les infrastructures, les consignes de sécurité ? Le plan cyclisme numérique a permis aux citoyens de partager leurs idées sur le cyclisme et la mobilité via la plateforme CitizenLab.

Grace à la localisation, ils ont pu «épingler» leurs idées directement sur une carte de la région. De cette manière, ils ont pu directement pointer du doigt des problèmes de mobilité qu’ils souhaitent résoudre. La facilité d’utilisation de la plateforme et la popularité du sujet ont favorisé un important nombre de contributions qui ont permis de faire avancer le débat sur la sécurité et la mobilité dans l’agglomération.

Localisation des contributions citoyennes

Quel a donc été le résultat de cette expérience de participation citoyenne à grande échelle? Que nous ont appris les citoyens sur l’avenir du Grand Paris Sud?

Jusqu’à présent, plus de 250 personnes ont participé à l’enquête sur le climat. De nombreux citoyens ont également partagé leurs idées pour augmenter et améliorer les initiatives culturelles dans l’agglomération. Lecture quotidienne et chant dans les écoles, distributeurs de livres dans les gares ou dans les arrêts de bus, un arboretum avec des arbres rares…  Autant d’idées à considérer pour l’administration du Grand Paris, qui est aujourd’hui passée dans la phase d’élaboration du programme d’action.

Des trois axes de participation, c’est le Plan Vélo qui s’est avéré le plus grand succès à ce jour. Les contributeurs ont partagé près de 400 idées localisées sur une carte, demandant par exemple plus de stations de gonflage pour remplir les pneus de vélo, ou encore un stockage plus sûr et plus accessible pour les vélos. L’expérience utilisateur sur la plateforme, le questionnaire intégré et l’outil de géolocalisation interactif ont très probablement contribué au succès du projet.

Cependant, le fait qu’il porte sur des sujets très concrets a également été déterminant : les solutions proposées pourraient avoir un impact visible sur le quotidien des habitants, et véritablement changer la façon dont ils se déplacent dans la commune. Cet engouement montre bien que les plateformes de démocratie participative ont le pouvoir d’engager les citoyens sur des sujets dont ils se sentent proches, aidant ainsi les municipalités à se rapprocher de leurs constituants et à aligner les besoins exprimés par les citoyens avec les projets qui voient le jour. 

There are currently no comments.