Le quartier londonien de Newham a lancé sa plate-forme de consultation pour associer les résidents, les entreprises et les commerçants aux décisions relatives à l’aménagement urbain.

Soucieux d’inclure davantage d’habitants de Newham dans le processus démocratique et décisionnel, le quartier de Newham a lancé en 2019 une Commission indépendante pour la démocratie et la participation civique. De novembre 2019 à février 2020, la commission a consulté des résidents, des experts et des groupes communautaires sur la manière dont la démocratie locale pourrait être améliorée à Newham.

L’une des principales conclusions du rapport de la Commission était que le Conseil devait « travailler véritablement aux côtés des populations locales dans la prise de décisions ». Il a également fait valoir que la co-création entre la communauté et les décideurs avait une force particulière lorsqu’il s’agissait de « régénération et de planification ».

L’arrondissement a lancé le Queen’s Market Good Growth Programme – un projet de 4,1 millions de livres sterling visant à inclure les résidents dans les décisions d’urbanisme. Les résidents, les entreprises et les commerçants ont été consultés sur quatre projets d’urbanisme autour des espaces communs de Newham. Comme indiqué dans le rapport final du Conseil, cette consultation s’est déroulée en plusieurs phases : la première, au printemps 2019, visait à informer le Conseil de sa demande de financement auprès de l’Autorité du Grand Londres ; la seconde, au début de 2020, visait à identifier les principales priorités de la communauté pour chacun des quatre projets. En août et septembre, un troisième cycle de consultation a eu lieu sur la plateforme CitizenLab, permettant aux résidents et aux entreprises de peser sur les notes de conception finales pour les 12 priorités qui s’étaient précédemment dégagées et demandant aux participants de classer d’autres idées pour chacun des quatre projets. Les résultats des priorités des résidents de Newham pour les espaces communs du Conseil sont présentés ci-dessous :

En plus du programme de Queen’s Market Good Growth, Newham a lancé d’autres projets dans les centres-villes, les rues principales et les nouvelles maisons communales de l’arrondissement. La plateforme lancée au début de l’année 2020 est devenue un centre d’information et de discussion sur les décisions du Conseil en matière d’urbanisme. Les habitants de Newham l’ont utilisée pour plaider en faveur d’un plus grand nombre d’espaces verts ou de rues réservées aux piétons.

Combiner la communication en ligne et hors ligne

Comme pour tout projet d’engagement, l’un des principaux défis du Conseil a été d’accroître la visibilité – et donc l’utilisation des projets. Le premier défi, et certainement le plus important, était naturellement… la Covid. La pandémie a frappé juste après le deuxième cycle de consultation et la plateforme CitizenLab a été mise en place dans ce contexte, rendant impossible les événements hors ligne (habituellement recommandés pour aider à lancer la plateforme et à stimuler l’engagement dans les premières semaines).

Le deuxième défi était la coordination interne. Naturellement, la plateforme de consultation n’est pas le seul projet du Conseil et le calendrier de communication a été dominé par des informations concernant la crise sanitaire. L’équipe chargée de la gestion de la plateforme a dû travailler avec l’équipe de communication du Conseil pour profiter de leurs réseaux sociaux et autres moyens de communication. Ceci malgré un calendrier particulièrement chargé.

L’équipe a utilisé une combinaison de méthodes en ligne et hors ligne pour mieux faire connaître la plateforme : liens sur le site web du Conseil, bulletins d’information, dépliants et formulaires imprimés disponibles dans les bâtiments publics et sur le marché, affiches imprimées et panneaux en vinyle sur les vitrines des magasins. Les Conseils ont également veillé à ce que la campagne de communication atteigne les communautés locales en traduisant les messages en gujarati, bengali et ourdou. L’analyse du trafic montre que 89% du trafic provenait des liens (codes QR, médias sociaux et promotion spécifique).

Malgré ces défis, Newham a lancé son portail en ligne en juillet et a déjà reçu des centaines de soumissions de la part de ses résidents. Deux projets semblent particulièrement populaires, le plan directeur du centre ville de Stratford (Stratford Town Centre Masterplan) et le programme de croissance du marché de la Reine (The Queen’s Market Good Growth Programme).

Premiers résultats

Au total, 274 commentaires ont été recueillis en ligne (et quelques autres par le biais de formulaires papier). L’équipe a utilisé les fonctions d’analyse automatisée de CitizenLab pour identifier le public et analyser le sentiment découlant des votes et des discussions au sein de chaque projet.

Quelques constatations ont été faites : tout d’abord, la grande majorité des habitants viennent du quartier de Green Street (le quartier le plus proche du marché), ce qui indique que les habitants du quartier sont les plus susceptibles de s’impliquer. Deuxièmement, les jeunes sont les plus susceptibles de s’engager, suivis, de manière quelque peu surprenante, par les résidents plus âgés. Et troisièmement, les propriétaires d’entreprises étaient désireux de s’impliquer dans les décisions et de faire entendre leur voix : les propriétaires de magasins représentaient 8% du total des participants, mais sont responsables de 47% des commentaires et contributions qui ont été partagés sur la plateforme.

Les graphiques ci-dessous proviennent du rapport d’engagement du Conseil de Newham.

Informations sur les participants aux projets
La présence des chefs d’entreprise sur la plateforme

Les participants ont échangé leurs commentaires sur les quatre domaines du programme de croissance du Queen’s Market. L’équipe d’engagement du Conseil a utilisé l’analyse des sentiments pour comparer les réactions aux différentes suggestions et pour évaluer quelles idées bénéficient du plus grand soutien. Parmi les suggestions les plus populaires figuraient « l’art public » pour les espaces publics (avec 75% de commentaires positifs), « les ateliers de bien-être » et un « espace de travail pour les artistes ».

« Un auvent plus architectural, tel qu’illustré, serait le bienvenu pour rendre le marché accueillant et un endroit dont les résidents peuvent être fiers et qu’ils aimeraient visiter ».

Citation d’un participant sur le renouvellement des auvents du marché

L’équipe a également analysé quelles parties du quartier ont répondu à chaque projet. Le projet relatif à « l’espace de travail abordable » (visant à créer des espaces de travail à prix abordable) a reçu la plus forte proportion de soutien de la part de personnes non locales, ce qui suggère que ce projet a la capacité d’attirer des entreprises et des travailleurs de l’extérieur du quartier.

« J’aime l’idée. Je suis potier et mon atelier est situé dans un lieu au loyer très abordable au sein d’une communauté dynamique de Woolwich. Mais avoir un atelier près de chez moi me permettrait d’économiser beaucoup de temps et d’argent ».

Citation d’un participant sur les espaces de travail abordables.

Votre ville cherche-t-elle à donner aux citoyens une voix dans les décisions politiques locales ? Nos experts en stratégie de participation sont heureux de vous montrer comment une plateforme de participation numérique peut vous aider à atteindre vos objectifs !