La Blockchain, cette technologie révolutionnaire pour la décentralisation, dont le Bitcoin est sous-jacent, pourrait jouer un rôle de premier plan vers de plus fortes démocraties à l’ère du numérique. Bien que des études de cas à grande échelle manquent toujours à l’appel, la Blockchain offre une myriade de promesses de valeurs. Chez CitizenLab, nous examinons régulièrement les prochaines grandes « frontières » pour nos démocraties, et cette semaine : la Blockchain.

Qu’est-ce que la Blockchain ?

Pour faire simple, une Blockchain est un grand livre ou registre numérique, accessible au public. Toutes les transactions concernant le Bitcoin sont enregistrées dans ce grand livre, et toute personne ayant les codes d’accès peut vérifier la propriété de la monnaie virtuelle à tout moment. Le caractère révolutionnaire de la Blockchain réside dans le fait que c’est un système décentralisé, ce qui signifie qu’il fonctionne indépendamment d’une autorité centrale, comme par exemple un gouvernement ou une banque centrale. Cela garantit des transactions plus rapides et moins chères, et une partie centrale « digne de confiance » n’est plus alors nécessaire.

Vous voulez une introduction facile à la Blockchain ? Regardez cette vidéo de 5 minutes (en anglais) :

Applications de la Blockchain à la Démocratie

1/ Des Votes Sécurisés

Une première application de la façon dont la Blockchain pourrait être utilisée pour renforcer les démocraties est assez évidente. La corruption est encore très courante dans nos démocraties imparfaites – notre système de vote fonctionne comme une boîte noire. Les électeurs se rendent au bureau de vote, déposent leur bulletin dans une urne, et ces votes sont comptés plus tard par des agents indépendants. En d’autres termes, cette méthode de comptage est basée sur une relation de confiance avec le gouvernement. Qui peut garantir aux citoyens que les votes ont été comptés correctement ? Exactement : personne.

Alors que certains experts soutiennent que même le vote par Internet n’est pas encore assez sécurisé pour être utilisé, le vote Blockchain comporte des avantages intéressants. Au lieu d’enregistrer des votes en un lieu central, c’est un réseau de milliers d’ordinateurs qui enregistre tous les votes. La technologie Blockchain garantit l’identité des électeurs d’une manière décentralisée.

2/ Une Participation Intelligente

La Blockchain peut aller bien plus loin que de « simplement » offrir un vote sécurisé durant les élections. La confiance des citoyens est connue pour être l’un des ingrédients manquants dans notre recette démocratique. En effet, l’enquête Urban Millennial Survey (2016) indique que 83% des moins de 35 ans n’ont pas le sentiment que leur voix soit entendue, même si la majorité d’entre eux souhaite participer.

La solution pour réinstaurer la confiance pourrait être la mise en place d’une technologie qui engage les gouvernements à écouter leurs citoyens. Une des façons de le faire pourrait être par le biais de contrats dits intelligents Ethereum. Les gouvernements municipaux qui encouragent déjà la participation citoyenne de bas en haut – comme la capitale islandaise Reykjavik, où les 10 meilleures idées de leur plateforme de démocratie numérique sont mensuellement présentées au conseil municipal – peuvent déployer leurs règles du jeu dans un contrat écrit sur des bits. Il en va de même pour le budget participatif..

La blockchain en combinaison avec les technologies civiques existantes pourrait régénérer la confiance des citoyens, améliorer l’efficacité de nos représentants gouvernementaux, et mettre nos démocraties participatives aux stéroïdes.

3/ La Démocratie Liquide

Pour faire en sorte que nos systèmes de démocratie des partis appartiennent au passé, il faut que les gens s’investisse de nouveaux sur certains sujets. La démocratie liquide – aussi appelé « démocratie délégative » – offre une solution intéressante. Elle nous permet essentiellement de voter sur les questions qui nous concernent et de déléguer nos votes sur les projets de loi qui ne nous intéressent pas. Créant ainsi une nouvelle forme de démocratie entre la démocratie directe et la démocratie représentative : la démocratie liquide.

liquid-democracy-citizenlab

Source: Dominik Schiener on Medium.

Contrairement à notre système actuel de n’avoir qu’un seul vote toutes les X années pour votre représentant politique, la démocratie liquide permet aux citoyens de reprendre le contrôle sur les sujets auxquels ils veulent participer.

Meilleures pratiques à ce jour

Les premières expériences sur la Blockchain pour des démocraties plus fortes ont émergé dans le monde entier. Allant d’un parti politique danois utilisant la Blockchain pour d’organiser des processus de votes internes, au gouvernement ukrainien tirant parti de la technologie de décentralisation pour des pétitions et des votes consultatifs au niveau municipal, ou même au parti australien qui veut que les citoyens à participer au Parlement par le biais de la Blockchain. Nous pouvons qu’espérer une adoption grandissante par les gouvernements dans les années à venir.
Avez-vous d’autres exemples que nous devrions connaître ? Faites-le nous savoir !

There are currently no comments.