Suite à une profonde crise et à plusieurs semaines de manifestation qui ont secoué le pays, l’association des municipalités chiliennes (l’AChM) a lancé une consultation nationale.

La Consultation des citoyens de 2019 est une consultation à grande échelle, non contraignante, qui vise à consulter les citoyens sur divers sujets de société. Ces sujets ont un impact sur les politiques nationales et locales – la principale question de la consultation étant le renouveau de la constitution.

L’héritage de Pinochet

Des manifestations antigouvernementales majeures qui ont fait plusieurs morts ont immobilisé le Chili pendant plusieurs semaines. Les manifestants réclament un modèle social et économique plus juste; cela comprend, entre autres, l’égalité des revenus, l’accès à l’éducation et à la santé publique, et la gratuité des produits de première nécessité. Il n’a pas fallu longtemps pour que des voix s’élèvent pour dire que la Constitution actuelle, adoptée pendant la dictature militaire d’Augusto Pinochet (1973-1990), est non seulement dépassée mais aussi illégitime.

L’AChM, un conglomérat de 330 municipalités chiliennes, a rapidement réagi. L’institution a proposé le lancement d’une consultation nationale destinée à discuter de la nécessité d’une nouvelle Constitution et du moyens à mettre en oeuvre pour réaliser ce projet. Le vote était ouvert à tous les citoyens âgés de plus de 14 ans.

Votez en ligne, votez hors ligne, mais votez !

Chaque municipalité a décidé de la méthode à employer pour consulter les citoyens sur les sujets en question. Elles pouvaient opter pour une approche traditionnelle, auquel cas les bulletins de vote devaient être déposés dans un bureau de vote local. Elle pouvaient également décider d’organiser le vote sur une plateforme numérique. La troisième option consistait en un mélange de ces deux méthodes, offrant aux citoyens la possibilité d’aller voter en ligne dans des points d’accès offerts dans les municipalités.

Les questions de la consultation ont été divisées en 3 parties différentes. La première partie a porté principalement sur la nouvelle Constitution et la division du pouvoir dans la société chilienne. Les questions étaient les suivantes :

  • Pensez-vous que le Chili a besoin d’une nouvelle Constitution ?
  • Quelle que soit votre réponse précédente, qui, selon vous, devrait être chargé de décider de cette nouvelle Constitution ?
  • Pensez-vous que ce vote devrait être obligatoire ?
  • Pensez-vous que les municipalités devraient recevoir plus d’outils et de ressources ?
  • Etes-vous d’accord que les personnes condamnées pour corruption, blanchiment d’argent ou trafic de drogue n’ont pas le droit de se présenter à des fonctions publiques et à des emplois publics ?
  • Pensez-vous qu’il devrait y avoir un impôt séparé pour les produits de première nécessité ?

La deuxième partie du vote a fourni aux citoyens une liste de 11 sujets sociaux, parmi lesquels ils ont été invités à choisir leurs priorités. De l’accès à une éducation publique de qualité au financement des services de santé publique en passant par la réduction du coût des services de base comme l’eau et l’électricité, la liste couvrait un large éventail de sujets sociaux.

Résultat : une large majorité de citoyens en faveur du renouveau

D’après le président Germán Codina, 47% des communes participantes ont choisi le vote numérique et 53% ont opté pour l’approche traditionnelle. Parmi les communes à vocation numérique, 6 ont décidé de collaborer avec CitizenLab pour structurer et rationaliser leur processus de vote : San Vincente, Constitución, San Ramon, Lampa, San Bernardo, et San Esteban.

En ce qui concerne les résultats de la consultation, les chiffres montrent qu’une consultation des citoyens était attendue depuis longtemps. 91,3% des électeurs s’accordent à dire que le pays a besoin d’une nouvelle Constitution. 88,07% conviennent que les municipalités ont besoin de plus de ressources, et 97,46% conviennent que la corruption, le blanchiment d’argent et la drogue n’ont pas leur place dans la vie publique.

Lors de la deuxième partie du vote, 3 priorités se sont clairement dégagées : l’augmentation de la qualité de vie des personnes âgées , le financement et l’amélioration de la santé publique , et l’accès à une éducation publique de qualité . Ces 3 sujets ont représenté plus de 70% de l’ensemble des votes numériques, et offrent au gouvernement un signal clair sur les prochaines étapes à prendre.

Pour plus d’informations…

Vous voulez en savoir plus sur cette consultation ou bien sur la plateforme CitizenLab ? N’hésitez pas à nous contacter.

There are currently no comments.