Le budget participatif est l’un des modes de consultation citoyenne les plus en vogue. Dépassant le simple phénomène de mode, l’outil est utilisé par les élu.e.s qui souhaitent rendre la gouvernance publique accessible et plus transparente. Bien loin d’appliquer une formule générique, chaque collectivité crée son propre processus en fonction de sa réalité.

CitizenLab accompagne les élus et leur administration dans le processus stimulant de création et de mise en oeuvre de leur budget participatif sur mesure. Cet article a pour ambition de présenter trois recettes différentes pour inspirer des futurs projets.

Peñalolen lance un budget participatif pour améliorer la qualité de vie des citoyens

Projet | Peñalolén (241 599 habitants), une commune chilienne de la province de Santiago, a lancé son budget participatif en 2019. Ce projet a eu pour but d’impliquer les habitants dans les améliorations des infrastructures et des espaces publics, en mettant l’accent sur la sécurité, l’accessibilité et l’intégration intergénérationnelle. Les participants ont pu proposer des projets et voter pour les idées qu’ils souhaitaient mettre en œuvre.

Peñalolén a libéré un budget total de 500 000 000 de pesos chiliens (soit environ 545 592 euros) pour le projet. La municipalité a décidé de financer dix initiatives au total, soit deux par quartier, et d’attribuer à chaque proposition un budget maximum de 50 000 000 $ (soit environ 54 559 euros).

Résultats | Le budget participatif a duré d’août 2019 à avril 2020. Pendant cette période, 24 450 citoyens (soit 10% des habitants de la ville) se sont inscrits sur la plateforme pour proposer des idées et voter pour les projets de leurs concitoyens. Les 10 projets sélectionnés sont désormais en phase d’implémentation dans la municipalité.

Idées gagnantes sur la plateforme de la municipalité

À Arlon, un budget participatif au service du développement durable

Le projet | Les élus de la ville d’Arlon (30 000 habitants) ont décidé d’utiliser 25 000€ du budget communal pour investir dans le domaine du développement durable. Dans la perspective de gouvernance collaborative, les arlonais et les associations présentes sur le territoire communal ont eu la possibilité de proposer des projets et de se prononcer sur les idées publiées sur la plateforme de la Ville.

Après une première phase lors de laquelle les citoyens ont partagé leurs idées sur la plateforme ainsi que dans des boîtes aux lettres physiques, la ville a réuni un comité de sélection, composé d’élus et de citoyens tirés au sort, chargé d’évaluer la faisabilité des idées proposées. Suite à cette première pré-sélection, 14 idées ont été soumises au vote citoyen.

Vidéo d’explication de l’un des projets lauréats portant sur la création de sentiers de biodiversité, porté par une association de défense de l’environnement.

Les résultats| A l’issue de la phase de vote, 3 projets lauréats ont émergé. La ville s’est chargée de la mise en œuvre de certains projets (comme la réalisation d’un sentier de biodiversité), et s’est également associée aux citoyens et aux associations de la ville pour en réaliser une autre (la végétalisation de certains espaces municipaux). Suite au succès de cette première initiative, Arlon a lancé courant 2020 un second budget participatif, dédié cette fois aux projets porteurs de convivialité.

Un budget participatif comme levier d’innovation à Rueil-Malmaison

Projet | La commune de Rueil-Malmaison (78 152 habitants), en banlieue ouest de Paris, a lancé sa plateforme de participation en 2018 pour augmenter l’engagement citoyen à l’échelle locale. Un an après le lancement de la plateforme, Rueil y a lancé son premier budget participatif permettant aux habitants de soumettre des projets innovants pour la ville. La participation a été ouverte à tous les citoyens de 16 ans et plus, sous condition qu’ils soient résidents Rueil-Malmaison. La municipalité a également installé des urnes physiques à l’hôtel de ville en parallèle de la plateforme afin d’inclure les habitants ayant un accès limité aux outils numériques.

Après une pré-sélection des par Rueil-Malmaison selon une liste de critères partagée avec les participants, les habitants ont pu voter pour leurs idées préférées (Rueil ayant prévu de financer huit projets). La ville a opté pour un système de vote multiple, où chaque participant pouvait voter pour trois projets et leur attribuer un nombre décroissant de points.

Résultat | Le budget participatif a été un grand succès – plus de 30 000 participants ont visité la plateforme, et 156 idées ont passé la première phase de pré-sélection opérée par la municipalité. 8 projets ont été mis en œuvre par Rueil sur des sujets allant des nouveaux systèmes d’éclairage écologiques à l’augmentation des espaces verts dans le centre ville, et les premiers projets ont déjà vu le jour.

Seulement trois exemples parmi tant d’autres

Le budget participatif est un outil malléable qui peut être inclus dans de nombreux scénarios différents. Les propositions d’investissement peuvent émaner des citoyens, mais aussi des associations, d’acteurs privés ou du secteur public. Il est essentiel de ne pas voir le budget participatif comme l’allocation d’une somme d’argent « superflue » ou « excédentaire ». C’est avant tout un outil de prise de décisions dans le cadre d’un exercice budgétaire éclairé et transparent !

Pour plus d’informations à ce sujet nous avons également rédigé un guide pratique du budget participatif, disponible gratuitement ici.