En octobre 2019, la ville de Courtrai (76.265 habitants) a mis en place le tout premier référendum numérique du pays.

Le référendum a porté sur la mobilité entre centre-ville, et les citoyens ont été appelés à répondre à la question suivante : « Êtes-vous d’accord pour que le centre de Courtrai soit interdit à la circulation automobile un dimanche fixe chaque mois ? ». Les habitants de Courtrai (âgés de 16 ans ou plus) ont eu une semaine pour rendre leur verdict. Le sondage a eu lieu sur la plateforme en ligne, sur laquelle il était possible de s’identifier grâçe à son numéro de registre national.

Afin de garantir la transparence du processus, la ville a édifié un ensemble de règles claires. Pour que le résultat soit contraignant, il a ainsi été décidé qu’un minimum de 2 000 citoyens participants et qu’une différence de 2,5 points entre les résultats du « oui » et celui du « non » seraient nécessaires. Pour que chacun puisse voter en connaissance de cause, la ville de Courtrai a également mis en place une vaste campagne d’information pour mettre en lumière les arguments positifs et négatifs.

Au final, près de 10 000 des 60 000 habitants de la ville ayant le droit de vote ont participé au sondage, soit un taux de participation impressionnant de 16 % !

« [Ce référendum] est la meilleure façon d’inclure les citoyens à la prise de décisions. Un référendum a bien plus d’impact que ce qui est discuté au sein du conseil municipal. Nous avons fait participer de près de 10 000 personnes, alors qu’il n’y a que quelques dizaines de personnes au conseil. Nous voulons organiser un référendum comme celui-ci chaque année, et nous allons demander à nos citoyens sur quoi ils veulent voter ».

Vincent Van Quickenborne, maire de Courtrai

De l’expérience dans le domaine de la participation

Coutrai n’en était pas à son premier essai de participation numérique. Plus tôt dans l’année, la ville avait déjà consulté les citoyens au sujet de plan pluriannuel. Ce plan stratégique, divisé en 10 sujets, a été présenté aux habitants de la ville sur la plateforme en ligne. Les utilisateurs pouvaient contribuer leurs idées pour les axes du plan stratégique – entre autres, encourager la pratique du vélo, réduire les inégalités dans la ville, encourager la biodiversité et réduire la pollution, renforcer le sentiment de fierté de la ville…

Au cours de ce premier projet, plus 1 300 utilisateurs avaient créé un compte pour déposer des idées et voter pour les idées proposées. Avec 4 829 votes, cette initiative a permis de mettre en évidence les sujets les plus importants pour les citoyens : la mobilité, la sécurité routière et la biodiversité.

Facteurs de succès

  1. Un départ réussi
    Un bon lancement compte pour beaucoup dans le succès d’un projet de participation. La ville de Courtrai avait organisé des évènements de lancement pour les deux consultations, permettant ainsi d’augmenter la visibilité des projets et de générer des retombées presse. La consultation autour du plan pluri-annuel a par exemple été lancée lors de la réception du Nouvel An de la ville, et le sondage numérique a fait l’objet d’un évènement de lancement spécifique. Les deux projets ont été l’objet d’une campagne vidéo, d’un affichage sur le site web, de plusieurs mentions dans le bulletin d’information de la ville et de publications sur les réseaux sociaux.
  2. Pas de barrières à la participation
    Moins les citoyens ont d’obstacles à franchir pour participer, plus ils sont nombreux à le faire. Les projets de participation de Courtrai avaient tous deux un parcours d’utilisateur clair et un processus d’inscription facile, ce qui a compté pour beaucoup dans les chiffres de participation élevés. De plus, les sujets sur lesquels les citoyens ont été consultés étaient directement liés à leur vie quotidienne, avec un impact tangible et visible.
  3. Communication rapide des premiers résultats
    Un projet de participation est réussi s’il réussit à donner aux participants le sentiment que leur voix est véritablement écoutée. Une façon de créer cette confiance est de communiquer les résultats aussi tôt que possible. Lors du premier projet de participation mené par Courtrai, les premiers résultats ont été annoncés dès deux semaines après le lancement. Ces messages ont suscité une nouvelle vague de discussions autour du projet (qui a à son tour entraîné une nouvelle augmentation du nombre de participants), et a clairement démontré que la ville prenait les résultats au sérieux. Dans le cas du sondage numérique, la ville a immédiatement annoncé les résultats lors d’une conférence de presse. Les résultats ont également été partagés en ligne.

Pour en savoir plus sur les fonctionnalités de la plateforme, n’hésitez pas à nous contacter.

There are currently no comments.